Accoucher à Dakar épisode 2

Par défaut

 

 

Comme vous le savez tous et toutes, si vous suivez…notre princesse des sables est arrivée le 15 mai dernier…et où çà, où çà, où çà ????

Je vous sens tous bien curieux …ou pas !

Le choix de la clinique s’est finalement porté sur la Clinique Fann hock sur les conseils de ma super gynéco que j’adore et que je conseillerais à tout le monde !Donc 3  semaines avant la date prévue de l’arrivée de la petite cigogne, j’étais enfin fixée sur l’endroit où se passerait l’action et comme on dit : « il n’y avait plus qu’à ! »

Avant ce troisième enfant, j’ai accouché de deux garçons qui même avec 7 ans d’écart m’ont fait le même scénario à quelques détails près… deux bébés d’hiver, deux dépassements de termes, deux fois suivie par le même gynécologue (que j’aurais bien embarqué  pour cette dernière  grossesse dans ma valise tellement je l‘adore ce type !), deux déclenchements, deux fois la même salle de naissance, dans la même maternité, enfin bref un ENVIRONNEMENT RASSURANT ET SECURISANT !

Et là le saut dans le vide, pas de visite de la clinique avant le jour J, tout ce que je savais c’est que ce n’étais pas loin de chez moi et j’avais entraperçu la façade de l’édifice.Bon ben on va se calmer et se dire que tout va bien aller, InchAllah , InchAllah , InchAllah….

5 jours avant le terme et 3 jours avant le déclenchement prévu par ma gynécologue, CONTRACTIONS !

Je décide de rester le plus possible à la maison  , je ne veux pas de péridurale alors le moins de temps  je passe dans cette clinique inconnue le mieux je me porte… on s’est rendu à la clinique dans la nuit et un accouchement express plus tard ma princesse était là , si rapidement que  ni mon mari ni ma gynécologue n’y ont  assisté.

Donc voilà, tout est bien qui finit bien, tout le monde il est content… Euh surtout moi qui avait une trouille bleue !!

Du coup accoucher à Dakar c’est comment ?

Différent ?

OUI !! Traitement de la future maman  façon brute de décoffrage

Arrivée pleines de contractions on m’a mise dans un box, la sage femme m’a  fait une piqure dans les fesses, violemment  suivi d’un « massa » et d’une tape sur ma cellulite endolorie, je lui ai demandé le contenu de la piqure, pour toute réponse j’ai eu droit à un « on fait comme çà ici », genre pose pas trop de questions toi !!Ensuite on  m’a  gentiment précisé  que les patientes ne doivent pas trop se lever et se balader, alors qu’on sait  maintenant que pour accélérer le travail il ne faut surtout pas rester immobile.Personne n’est venu voir si j’allais bien jusqu’à ce que j’arrive dans son box pour lui dire que je venais de perdre les eaux dans le couloir ! Ce qui m’a valut une engueulade d’ailleurs !La salle d’accouchement était bien sympathique aussi, la table ressemblait aux tables pour les injections létales aux Etats-unis , çà m’a tellement traumatisé d’ailleurs que quand la sage femme m’a demandé d’étendre le bras pour  qu’elle me fasse la perf’ de glucose , je l’ai presque agressée en lui demandant pourquoi voulait-elle m’attacher !! Promis j’arrête de regarder les séries US !!La suite de l’accouchement ne sera que commentaires et remarques sympas (du genre : »mais elle n’a pas l’air de bien supporter les contractions elle !! »), J’aurais peut être du lui sourire pendant les contractions aussi non !! Mais bon, en France j’aurais pu tomber sur une peau de vache  également !!Mais ce qui est vraiment différent c’est l’après accouchement.

En France on privilégie la peau à peau, on nous laisse en salle de naissance avec notre bébé deux bonnes heures pour faire connaissance, sans l’habiller, on nous laisse lui donner le sein rapidement. Ici on m’a arraché ma fille que je n’avais même pas vue pour la laver l’habiller et la faire poireauter hurlante dans un berceau toute seule dans la pièce d’à côté en attendant la venue du pédiatre, qui n’est même pas venu me dire si tout allait bien de vive voix !

Ici on ne voulait pas que je prenne ma fille avec moi dans ma chambre mais on voulait la mettre directement en nurserie pour que je puisse dormir, sans que je lui donne le sein, ici on m’a fait monter deux étages à pieds seulement 20 minutes après avoir accouché.Rien de bien traumatisant mais juste radicalement différent !Une vision différente de la maternité, de l’accouchement, de la douleur…

Au final le soir même je quittais la clinique et je rentrais dans mon petit nid douillet bien contente de retrouver mes deux garçons et mon mari.

Publicités

"

  1. Salut à toutes,
    Super ce blog, j’adore! j’aimerais réussir à en tenir un aussi bien, mais comme je n’y arrive pas, je commente ceux des autres 🙂
    Et je crois avoir trouvé une véritable perle en termes de clinique, elle s’appelle la clinique Nest, à Liberté 6 extension et a ouvert l’année dernière! je n’y ai pas moi même accouché mais eu l’occasion de la visiter dans le cadre de mon travail et de rencontrer des patientes, et elle à l’air de fournir un service d’excellente qualité! Le personnel est très bien formé, professionnel et agréable, les chambres spacieuses et très belles, dans des bâtiments tout neufs. Il y a même un ascenseur, ce qui est pas si courant au Sénégal! Les tarifs sont corrects: 500 000 cfa sans cesarienne, et 900000 avec cesarienne!
    Nest a aussi un centre de consultation et soins d’urgences pédiatrique à HLM Grand Medine

    j’espere que ces infos pourront aider celles qui sont à la recherche d’une clinique de bonne qualité dont les tarifs ne sont pas exorbitants!

  2. Salut,
    Moi je vais vous inviter à éviter l’hopital militaire de ouakam. Je me suis fait hospitalisé 5 jours et au 2 éme jours, aprés échographie, le medecin m’a annoncé la mort de mon bébé. J’étais à + de 8 mois de grossesse. Les analyses faites aprés ma sortie à pasteur ont fait état de 4.98 grammes de sucres alors que j’étais sous glucose durant toute mon hospitalisation. Coté justice, mon avocat m’a dit  » fait trés attention, tu te frotte quant même aux militaires et c’est pas rien! »…

  3. slt a toutes les mama et futures mama. je vous recommande une clinique que jai decouvert recemment. franchement, jai ete agreablement surprise de trouver au senegal une clinique aussi bien. service impecapble, sage femmes gentilles, accueillante, rassurante et surtout qui conaissent bien leur boulot et le font bien. elle se trouve a THIES, c pa si loin de Dakar, 70km. Sa sapel BARTHIMEE. jai acouche de mon pti bout la bas et on s’est bien ocupe de nous. c une clinik apartenant a une eglise protestante americaine. et les prix, c cadeau. consultation prenatale a 1500, acouchemen a 25000 plus 8000f par nuit repas inclus. cesariene a 120000. et ils sont pour lacouchemen naturel dc pa d cesariene systematik. just en dernier recour. g failli en faire une mai il mont persuade que je pouvai acoucher normalemen. ce que jai fait grace a leur bon service.

  4. slt a toutes les mama et futures mama. je souhaiterai vous recommander une clinique que jai decouvert recemment. franchement, jai ete agreablement surprise de trouver au senegal une clinique aussi bien. service impecapble, sage femmes gentilles, accueillante, rassurante et surtout qui conaissent bien leur boulot et le font bien. elle se trouve a THIES, c pa si loin de Dakar, 70km. Sa sapel BARTHIMEE. jai acouche de mon pti bout la bas et on s’est bien ocupe de nous. c une clinik apartenant a une eglise p

  5. Après une grossesse (et un accouchement) en France, et deux grossesses/accouchements ici au Sénégal, je crois quand même que je préfère le Sénégal… même si les équipements sont rudimentaires et les sages-femmes peu psychologues. Mettre un enfant au monde, rien de plus normal et naturel pour une femme, pas la peine donc d’en faire des tonnes comme en France ou une grossesse est considérée comme une maladie et un accouchement comme une possible cause de catastrophes (pour la mère ou l’enfant).
    Pour ma première grossesse (en France), j’ai eu à faire un tas d’examens, de prises de sang, d’échographies, de monitoring… Pour mes deux grossesses au Sénégal, trop éloignée des grandes aglomérations, je n’ai fait que deux visites chez le gynéco, et basta. Et vous savez quoi ? Tout c très bien passé… comme pour la majorité des grossesses et des accouchements.
    J’ai 43 ans. J’ai eu mon dernier boutchou à 42. Je me suis inquiétée, auprès du gynéco de la clinique, de mon « âge avancé » et des risques encourus. Il m’a répondu ceci : « pour vous, en France, c’est risqué de faire un enfant à plus de 35 ans… mais ici, au Sénégal, rien de plus normal. Les femmes font des enfants jusqu’à ce qu’elles ne puissent plus en faire. Alors vous pouvez, si vous le souhaitez, faire une amiosynthèse, mais sachez que ce n’est absolument pas obligatoire ». Ce qui m’a amené à me demander si les femmes sénégalaises étaient différentes des femmes européennes, pour arriver à la réponse que non. Pourquoi le seraient elles ? Alors j’ai arrêté de m’en faire.
    J’ai accouché deux fois à Dakar, à la clinique Pasteur. Je suis étonnée que personne ne l’a mentionne ici. C’est une clinique privée, aux tarifs à mi-chemin entre ceux du public et les tarifs exorbitants de la Madeleine, pas si bien que ça d’ailleurs d’après certains témoignages (on y déclenche systématiquement les accouchements avant terme et quelques amies y ont aussi attrapé des maladies nosocomiales, ce n’est donc pas si clean que ça en a l’air).
    Je ne veux pas faire ici l’éloge de Pasteur, néanmoins, il faut reconnaître qu’ils ont une excellente réputation… et on y mange super bien ! (dixit mon premier enfant de 10 ans qui m’y a piqué systématiquement mon goûter). Bon… comme partout au Sénégal, on embarque le bébé dès sa sortie, on le lave, on l’habille, on lui file un biberon dans la bouche et on le place en nurserie pour que la maman « se repose ». Je pense sincèrement que l’abruti qui a pondu cette règle n’était ni femme, ni mère, car aucune mère ne peut se « reposer » loin du bébé qu’elle porte depuis 9 mois. Il ne faut donc pas se laisser faire. J’ai moi même récupérer mes boutchous quelques heures après et je ne leur ai jamais rendu. Les nurses et autres infirmières sont venues s’étonner dans ma chambre, voire me dire que si je dormais avec mon bébé contre moi, j’allais l’écraser… Je leur ai alors demandé si elles avaient des enfants, et si elles les avaient déjà écrasé ? Force est de constater qu’elles n’ont pas pu dire que oui. Aucune mère n’écrase ou n’étouffe son bébé, pas plus qu’elle ne se met à dormir sur le ventre quand elle est à terme. La chance qu’on a, quand on est toubab, c’est qu’on peut déroger aux règles car on nous considère comme « différentes ». Alors, un conseil aux futures maman : récupérer votre bébé dès que possible et n’hésitez pas une seule seconde à dire que vous refusez de vous en séparer. Personne n’a le droit de vous l’enlever.
    Quant au choix du lieu de l’accouchement… il n’est pas obligatoire de suivre la voie « toubab », d’autres cliniques sont aussi bien que la Madeleine. Néanmoins, où que vous alliez, restez vigilante (si tant est qu’on puisse l’être dans ces moments là), la combine consiste à vous refourguer des soins ou des interventions dont vous n’avez pas besoin, et notamment, j’ai pu constater une recrudescence de césariennes, plus facile pour les médecins qu’un accouchement, et surtout, facturée en moyenne 500 000 F d’honoraires en plus…
    Bon courage aux futures maman, un accouchement, c’est vrai, ça fait mal, c’est une douleur qu’on ne connait que là, mais une douleur si singulière qu’on supporte justement parce que :
    – toutes les mères sont passés par là
    – c’est pour mettre au monde un enfant et que ça n’a pas de prix
    du coup, on supporte, et on oublie ensuite… parce qu’il n’y a pas de plus grand bonheur que de voir enfin son enfant. Longue vie à toutes les mamans et à leurs boutchous d’amour.

  6. Bonjour!
    J’adore, j’adore, J’ADORE votre blog! Vous avez énormément d’humour et vous savez rendre accro à votre site vraiment génial!
    Je suis avec un sénégalais depuis plus de 2 ans, nous renversons tous les codes Monsieur a 10 ans de plus que moi et j’ai du le supplier pour qu’il accepte de se marier dans un an (honneur un jour honneur toujours, il ne voulait pas être pris pr un chercheur de visa). Je précise que j’ai confiance en lui, que j’ai mes raisons donc pour les donneurs de leçons et autres dubitatifs nous prenant pour des gourdes naïves passez votre chemin vous changerez pas d’avis et moi non plus! Bref, j’avais pour projet de m’installer au Sénégal mais en ayant failli crever de la typhoide (oui oui!) j’ai décidé que Mr me rejoindrait en France plutôt! J’ai vu comme vous des peaux de vache qui t’injectent un produit que tu sais même pas ça existe cette couleur en perf’ et c’est la politique du « non wakhale » autrement on dit « ferme ta gueule » made in france…..

  7. Alors la, il faut faire un tour a la clinique Tierno Kandji à golf sud, non seulement ce n’est pas donnée, mais il y’a vraiment une peau de vache mais alors réellement peau de vache sortie de je ne sais quelle animalerie qui sert de sage femme la bas. Si admission de nuit alors qu’elle est de garde, mieux vaut avoir l’argent de la caution sur ses fesses, au risque de ne pas descendre de la table d’accouchement. J’avais l’impression d’avoir un robot avec une programmation limitée en parole devant moi, pas de compassion, même pas de mépris, juste de l’indifférence totale….et des gestes mécaniques, pas d’anesthésie après l’episio j’avais oublié. Au finish, j’ai quitté 3 jours après meme si le service est impeccable, les chambres bien équipées et les repas parfaits.

  8. Bah imagine mtnt celles qui sont obligé d’accoucher ds le public… Aprés on s’etonne qu’avec un traitement comme ça elle crevent pas à la file…
    Moi je suis senegalaise, je vis a dakar, je suis à 4mois, et pour rien au monde j’accoucherai ici.
    Le public est incompetent, le privé t’arnaque comme pas possible… Bref!
    J’ai la chance d’avoir les moyens d’aller ailleurs, alors je vais accoucher à Los Angeles… Je tiens à ma vie et a celle de mon bébé!!

  9. Je suis une tunisienne etudiante en medecine a dakar .. je peux vous dire qu’accoucher dans les hopitaux publics c’est horrible .. pour nous qui savont comment ca se deroule ailleurs.. surtout de point de vue psychique de la femme et le respect de son intimite et son confort au cours de l’accouchement .. j’ai vu celles qui n’ont jamais eu de consultation prenatales..celles qui ne savent meme pas comment se deroule un accouchement alors qu’elle est sur la table d’accouchement avec ses poches d’eau rompu .. bref,il y a beaucoup de differences mais surtout au niveau des mentalites et comment on voit les choses …

    il y a une seule chose qui m’intrigue .. une femme qui vient d’accoucher doit etre garde sur place dans la salle d’accouchement pendant 2 heures pour surveillance minutieuse ensuite hospitalise 24h pour continuer la surveillance .. c’est Primordial pour s’assurer qu’il y a pas de complications…

    et pour le peau a peau je suis completement daccord ca doit etre la 1ere chose a faire .. mais malheureusement a dakar ils font les choses a l’inverse …

    finalemt retournons au plus agreable de l’article .. que dieu te garde ta princesse inshallah

  10. vous me faites vraiment très très peur j’attends mon premier enfant et je suis basée à Thiès!!! j’hésitais entre Dakar et la France car cela impliquerait une séparation longue avec futur papa qui ne veut rien raté… mais là…. moi je ne sais déjà pas ce qu’il m’attends mais j’ai pas envie de ca!!!

    • pas si raide que ça !! quand c’est le troisième ça va ! pour le premier j’aurais pas supporté c’est sur!Toutes les cliniques ne sont pas comme ça , il y a la clinique de la madeleine qui si on est couvert par une assurance est top à ce qu’il parait !!

  11. Il faut souligne qu’il n’y as pas que ca a dakar nous somme suuivi a la clinique de la madeleine pour un accouchement je peut vous dire que c’est plus que rassurant. Salle d’accouchement impecable avec un vrai lit confortable possibilite de bouger autant que l’on veut. Clim lumiere du jour et personel au top

  12. Ouh ! comme mes souvenirs remontent quand je lis ton post aleynadiouf ! j’ai vécu quasiment la même chose pour ma première fille à abass ndao… Piqûre dans les fesses (spasfon+valium m’avait-on dit… Je voulais pas trop mais pas le choix) puis on m’a « oubliée » dans une chambre avec une jeune fille qui avait tenté d’avorter (adorable, elle m’a tenu la main presque toute la nuit)… j’ai fini par terre tellement j’avais mal et personne n’est venu… j’ai fini par y aller moi-même aussi ! la sage femme (avec boucle d’oreilles et tatouage de la bouche traditionnel) hurlait qu’elle foutrait dehors toute femme qui crirait plus fort qu’elle… Alors elle, je l’ai calmée vite fait !! mais sinon, c’est vrai qu’on ne maîtrise rien ! trop occupée à crier (pas de péridurale) ! et quand enfin ma puce a pointé son petit nez dans le monde, on me l’a arrachée et ballotée dans tous les sens pour finalement (près d’une heure après la délivrance et sans que je l’ai encore touchée) l’apporter à son père qui avait passé la nuit devant la porte de la maternité… d’ailleurs toutes les sage-femmes sortaient pour voir ce père sénégalais qui attendait la naissance de son enfant… Beaucoup lui ont dit  » mais qu’est-ce que tu fais ici, rentre chez toi ! c’est le problème de ta femme l’accouchement…!

  13. arf, j’aurais été du genre à leur arracher mon môme, j’aurais bien voulu voir qu’on essaie de nous séparer !! ils ont essayé ici pour mon fils, le coup de la nurserie pour que je puisse dormir, la bonne blague !!

  14. Malheureusement, au Senegal les accouchements c’est sa… J’ai pas encore eu d’enfant, mais je ne pensais pas t’entendre dire cela d’une clinique. Dans le publique? Aucun sympathie pour les femmes entrain d’accouché, les sages femmes leurs hurles même plutôt dessus… Si il s’agit de jeune filles qui accouche ( 16 ans ) quand elle crie de douleur la sage femme est même capable d’aller lui dire de ne pas crier, que quand elle fessait l’amour elle n’a pas crier de douleur alors qu’elle assume (veridique)
    Alors oui, je généralise, mais ton histoire rejoint ma conaissance de ce milieu assez facilement !!!!
    Et pour « la farfa » qui parle du fait qu’elle est rentrée chez elle si rapidement, elle y est même rester longtemps. Generalement lorsqu’une femme accouche, une fois l’accouchement produit même pas une demi journée apres elle est dehors…. Je peut la aussi vous compter l’histoire d’une femme qui par a un poste de santé, enceinte, avec son panier pour aller faire le marché dans un bras. Elle confie le panier a une vendeuse de fruit installée devant le poste de santé. Quelques heures plus tard la femme ressort, avec son enfant dans les bras.

    • on dit à ma grand mère il y a presque 60 ans que quand elle faisait l’amour elle n’a pas crié!! on voit le retard qu’il y a ici sur les mentalités!!
      en tout cas , çà n’entache pas la naissance de ma fille qui reste un moment magique … un peu moins de chichi qu’en France ou ailleurs çà fait pas de mal non plus , même si çà choque au début!

  15. Pas très rassurant pour mon futur accouchement tout ça!!!! Ça fout un peu la trouille!!! J’ai suivi tes conseils et je suis donc allée voir ta gynéco…manque de bol, c’était un remplaçant car elle est partie en voyage!!!! Au premier abord, tout à fait sympathique!! Je voulais savoir quels étaient les tarifs de la clinique Fann Hock?

    • faut pas avoir peur , c’est juste moins tendre qu’en France!! mais tout s’est quand même super bien passé … médicalement parlant ce sont des pros donc rien à craindre après pour le côté humain , t’es tellement concentré sur la douleur que tu t’en fous et après tu n’as d’yeux que pour ton bébé alors c’est pas très important!!

      c’est 450 000 fcfa la caution en liquide et après ou tu payes plus ou moins selon l’accouchement.

  16. euuuh… ben t’as peut être joué de malchance pour le coté rapport humain, mais là comme ça… ça fait limite peur. ^^
    Et alors, la piqure, sans rien demandé ni dire ce que c’est…. glup!
    Par contre, cool que tu es pu rentré chez toi si vite (surtout vu la façon dont ils traitent les patientes ^^)

    • je pense surtout que c’est cette sage femme qui était une peau de vache !!pour la piqûre , je suis toujours en vie alors çà va!!
      je suis rentrée chez moi 17h après avoir accouché et franchement si j’avais pu faire çà mêe en France pour mes fils je l’aurais fait car la maternité ou la clinique c’est tou sauf reposant!!

      • En France, tu peux partir partir 120 minutes après la naissance si le coeur t’en dit. Par contre, on ne peut pas te faire une piqûre sans te dire ce qu’il y a dedans. Même si a priori, ça va pas te tuer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s