le Baptême au Sénégal ou Nguenté

Par défaut

Au bout du troisième baptême auquel  j’assiste (dont celui de ma fille accessoirement !), il fallait quand même que je me décide à vous parler du baptême musulman au Sénégal.

Minute Toubabédia (équivalent de wiki mais en beaucoup beaucoup meilleur !!) : le baptême musulman  se déroule logiquement le 7ème jour  après la naissance de l’enfant. Je dis logiquement car il existe des petits arrangements, du genre pour le baptême du surimi né dans la nuit de vendredi à samedi mais avant l’appel à la prière, donc jour de naissance  considéré : le vendredi, baptême fait le samedi suivant, ouh 8 jours après ce n’est pas bien !! Mais le samedi il y a plus de monde c’est plus festif, alors chuuuuuuuuuuuuuut !!

Lors de la cérémonie deux étapes : l’attribution du nom et la bouuuuuuuuuuuuuuuuuuuffe !!

Comment cela se passe t’il donc ?

L’attribution du nom (ou toudou) : un homme pieux et sage (parfois même un marabout) vient à la maison des parents en général, sauf que nous on l’a fait chez belle maman  (comme çà quand on est rentré notre maison était toute propre !)Et  on peut procéder à la cérémonie.

L’enfant a normalement été rasé mais on peut également le faire une semaine après le baptême.En mère poule qui se respecte, qu’est ce que j’ai pu pleurer et flipper aussi de voir la minuscule tête de ma princesse en dessous d’un rasoir, et  de voir ma  fille se transformer en mini Bouddha !

Parents, famille et amis se réunissent vêtus de leur plus beau Boubou en bazin s’il vous plait.L’enfant est placé dans les bras de la Badiane (sœur du papa, la tante quoi !), l’homme sage se tient en face d’elle, le père lui dit le prénom  et le sage homme (ah non çà c’est autre chose) donc l’homme sage souffle le ou les prénoms de l’enfant à son oreille il lui récite aussi des prières et verset du Coran. Et c’est TOUT le prénom est rendu public.Ensuite les hommes vont sacrifier le mouton (ou les, selon les moyens et l‘envie de frimer), pendant ce temps le bébé passe de bras en bras, on s’émerveille de la ressemblance avec le papa et on ne dit surtout mais surtout pas que l’enfant ressemble beaucoup à sa maman car cela pourrait sous entendre qu’il y ait un doute sur la paternité !!

Les vieilles femmes n’ayant pas bien entendu le prénom se mettent en général à le déformer  et à te redemander 10 fois comment il ou elle s’appelle !! Enfin même pas que les vieilles femmes et d’ailleurs çà m’énerve prodigieusement, c’est comme  si j’avais appelé mon fils Jérôme et qu’à chaque fois que je dis son nom on me répond « ah il s’appelle Jérémy !! ».Une envie irrépressible et presque incontrôlable de leur demander s’il sont bouchés ou sourd comme des pots me chatouille à chaque fois qu’on déforme le prénom de ma fille d’ailleurs.Pendant que les hommes s’affèrent à étriper cette pauvre bête, vient  le moment tant attendu du lakh ou du ngalakh, puis viennent jus de fruits  en pagaille, distribution de petits sachets bien garnis de beignets, et bonbons.

Les gens vont et viennent,  félicitent les parents, tout en se renseignant sur le nom de la petite merveille récemment née, parfois c’est assez drôle d’ailleurs car les regards bizarres et commentaires sous la moustache fusent lorsque le prénom sort de l’ordinaire, j’ai entendu plusieurs perles d’ailleurs, un prénom masculin qu’on attribue à une fille par exemple. Nous ont fait dans le composé, et le composé original du coup on a eu le droit à quelques gentilles boutades !

Les invités mangent toute la journée, et quand vient le moment du Tiep bou yapp ou du méchoui, le pire c’est qu’ils ont  encore de la place pour tout ingurgiter. Je pense d’ailleurs sincèrement qu’il y en a qui ne viennent que pour manger!!

Récemment je suis allée à un baptême d’un joli petit garçon, un baptême pendant le Ramadan !! pas de bol , car deux fois plus d’organisation, au moment de la rupture du jeune c’était la folie , j’ai vu passer dosettes  de lait , pain , beurre , café et pleins d’autres choses devant mes yeux c’était un ndogou version ballet désorganisé !

Le baptême est plus un rite social, la cérémonie religieuse est d’ailleurs assez brève, mais c’est comme toutes les fêtes au Sénégal toujours très convivial, coloré, bruyant et c’est ce qui fait tout le charme de toutes les fêtes au pays de la Teranga !

 

 

 

Publicités

Une réponse "

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s