The Toubab blues

Par défaut

Je suis d’humeur assez joviale, aimant la plaisanterie et rajoutant toujours une touche d’humour dans mes articles (d’ailleurs on m’a même reproché d’ironiser sur tout !) mais aujourd’hui I got the blues. Cet article se veut triste, car c’est l’humeur de ces derniers temps.

Tu sais ces matins où tu te lèves et tu te dis : « ché pas ce que j’ai ! », et bien  c’est la ritournelle du moment.

Pourquoi ?

Le mal du pays tout simplement !je bois mon café et je regarde dans le vide , je pense à ma grand-mère avec qui je buvais ma ricorée chaque matin après avoir emmené mon grand à l’école, je repense à nos discussions , nos commérages, les histoires qu’elle me racontait sur des gens que je ne  connais ni d’Awa ni d’Adama !! j’avais beau lui dire que je ne les connaissais pas , elle mer  répondait « mais si ! » d’un ton insistant, je finissais par faire comme si je les connaissais.

Quand je vais au marché du jeudi à Ouakam , je repense encore à elle et à ma meilleure amie avec qui j’allais au marché du jeudi à Hayange ! pas du tout le même genre de marché , pas de wakhale là bas , des prix fixes indiscutables !

Les jeudis on finissait toujours par manger ensemble un poulet rôti   acheté chez le turc dragueur du marché.

Ah le bon vieux temps !

Je me revois encore me plaindre du temps pourri , en attendant mon fils transie sous un parapluie à la fontaine en face de l’école, oh que je l’apprécierais bien ce temps là après 15 mois de canicule permanente.

Je pense souvent aussi à nos après-midi à flâner dans la galerie du carrefour pour finir par manger un bonne crêpe au flunch et rentrer en prenant un happy meal à mon grand au mc drive !!

Nos virées shopping avec ma grand-mère, nos balades à Metz avec ma meilleure amie,Twilight qu’on devait aller voir ensemble et succomber devant le beau Jacob (Edward est un peu trop pâle à mon gout !), les après-midi scrabble où je me faisais un malin plaisir d’essayer de battre ma grand-mère  à plat de couture (ce qui ne marchait pas vraiment d’ailleurs!), les après-midi pâtisserie aussi aux senteurs de noix de coco!

Je suis nostalgique , de tout et de rien . Je vois la crème fraîche si chère ici et je me revois l’acheter au Lidl du coin pour faire de bonnes pizza maison , saumon /crème fraîche les soirs de match de foot avec mes hommes.

I got the blues, la Toubab a le blues ! Mais est ce que çà se soigne ?

Est-ce qu’un jour quand on vit à l’étranger notre petit chez soi finit par ne plus nous manquer ?

Est-ce qu’on finit par ne plus penser au bon vieux temps la larme à l’œil ?

Est-ce qu’on arrive à supporter l’absence de sa famille et de ses proches ?

Est-ce qu’on arrive tout simplement à vivre loin de tout ce qu’on a connu ?

Je l’espère sincèrement, car sinon ce serait un grand échec pour moi, pour nous, pour notre famille.

Ce n’est pas finalement la vie à Dakar qui me dérange mais plutôt que Dakar ne soit pas Nilvange peut être !!

En tout cas si vous avez un remède contre le blues …contactez-moi au 77 788 56 23…

ps: t’as vraiment cru que c’était mon numéro?

Publicités

"

  1. Yo Leina, la young sister, si cela peut te reconforter, cela va bientot faire 18 ans que je vis en Ecosse avec mon Soleil virtuel qui s’appelle Soledad. Ici il pleut, il pleut et repleut presque toujours, mais des que l’on se rappelle quelques anecdotes de notre enfance (on ne se connaissait pas quand on vivait a Dakar), cela nous remonte bien le moral. S’il y a bien un truc que je garderai toujours dans le coeur, c’est bien la sincerite et la sympathie des Ecossais. J’ai vecu 1 an pres de Londres, et je peux dire qu’entre l’Angleterre et l’Ecosse, c’est le jour et la nuit.
    Bon courage, nos enfants sont aussi notre « joie-de-vivre » et de mettre un sourire sur leur visage, est un grand bonheur.
    Once again, c’est dans l’adversite que l’on sort plus grand. Un jour je retournerai au Senegal, car c’est quand on est loin de chez soi, que l’on apprecie le plus ce que l’on avait. Can’t wait for Xmas & New Year Party in Senegal, might see you there.
    Comme mes amis Antillais disent: « Pa Moli et Tien Be Raide ». A +

  2. Le blues, je le connais. Oui, moi aussi je suis nostalgique, je ne crois pas que ce soit par période, mais chaque jour un peu. Bon plus ou moins ok, mais un p’tit pincement au coeur quand telle ou telle pensée passe par là (famille, amis, bouffe, activités et beaucoup beaucoup d’autres choses). Mais pour me soigner, je me rends compte de la chance de tout ce que je vis où je suis, de toutes ces choses magiques (ou pas) qui, je le sais, me manqueraient sur l’autre continent.Si la période actuelle est vraiment très (trop) dure et que vous le pouvez, alors allez passer quelques temps en France et vous verrez que vous aurez sûrement un « déclic » si vous êtes faites pour vivre au Sénégal, vous le saurez au bout de quelques temps passés là-bas. Bon courage, ça va aller !!

  3. Si tu savais comme ça caille grave ici, t’aurai bien envie de rester je crois !! L’hiver approche et j’avoue qu’on aimerait bien garder le beau soleil et la chaleur qui l’accompagne ici… j’ai pour ma part voyagé aussi, pas au Sénégal, mais dans d’autres pays, et le blues du pays je l’ai connu, c’est tout à fait normal, et oui, ça passe, ne t’inquiètes pas ! Comme l’ont conseillé des internautes, je recommande Skype, c’est cool de pouvoir voir tes proches et discuter avec eux, tu peux aussi raconter tous les ptits potins made in Dakar 😉 ah ah ah ! Allez, un p’tit sourire! Béguéééé !
    Courage !!

  4. ton message me fais beaucoup sourire, non pas pour me moquer bien au contraire, mais dans ce que tu dis je retrouve la nostalgie de mes amis Sénégalais vivant en France depuis plus ou moins longtemps(maxi 4 ans) comme toi ils ne reve que d’une chose revoir la famille, les amis qu’ils ont laisser, l’un d’eux est arriver après l’hiver cette année et il commence a omprendre pourquoi les gens rentrent au pays a cette saison.
    c’est très difficile, on essaye de les soutenir mais on ne peut pas soulager leur peine, la seule chose qui pour le moment marche c’est un petit skype avec ceux rester au pays.
    alos j’espere franchement que de ton coté comme du leurs la nostalgie s’éffacera et qu’elle laissera place a une bulle de bonheur en repensant a tous ces moments là !!
    ne regrette rien de ton expérience car je suis sur que tu en tire de bon coté mais exprime le et essaye de skyper le plus souvent possible avec ceux que tu aime et qui sont loin !! bon courage !

  5. et alors la toubab?? qu’est ce que tu nous fais là?? moi j’ai un bon remède quand j’attrappe le maudit blues!! je m’assois devant mon ordi, je vais sur le site de la toubab à Dakar et je lis des passages de son blog , au hasard, je regarde quelques photos et hop! parti le blues et je me suis meme surpris à me fendre la gueule là tout seul en lisant la vie de cette toubab que je ne connais ni d’Awa ni d’Adama!! alors c’est pas le moment de flancher hin?? au fait, ici on se caille grave depuis 2 jours!! ba souba toubab!!!!!!!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s