La Wakhalisation

Par défaut

Quand tu viens d’un pays comme la France où tous les prix, ABSOLUMENT tous les prix sont fixes et affichés surtout, le marchandage ou wakhale ça te gonfle et d’ailleurs je t’en ai déjà parlé ici, mais bon faut bien t’y faire c’est comme ça.  Mes rapports avec ce sport national  depuis peu ont changé, çà y est je suis wakhalisée !

Mais çà ne se fait pas comme çà, il y a un processus logique fait de plusieurs étapes :

La première probablement la plus c***e  est :

 La peur de l’arnaque 

Avant de partir, tu en as entendu des vertes et des pas mûres, de touristes, ou même de Sénégalais qui ont eu la bonne idée de te prévenir que tu allais être un véritable portefeuille sur pattes !

Du coup tu pars déjà avec une sacrée appréhension si tu oses aller marchander mais en général tu n’oses carrément pas et puis tu te cantonnes à seulement prendre le taxi mais tu évites marchands ambulant, marché de Sandaga et autres !

Cette période dure plus ou moins longtemps  et selon ton degré de paranoïa tu peux rester des mois à penser que c’est parce que tu es blanc que l’on va t’arnaquer, avant de finalement enlever tes œillères et constater qu’il en va de même pour tout le monde, même les locaux.

Evidemment on ne va pas se voiler la face  on va te sortir à toi en tant que Toubab  un prix beaucoup  plus élevé qu’on ne l’aurait sorti à un sénégalais, mais il ne tient qu’à toi de ne pas te laisser faire.

L’amusement

Un fois passé tes délires paranoïaques  tu te dis qu’avec tout les marchés  qui se présentent à toi , tu ne vas quand même pas t’enfermer à la maison ! Tu sors alors de chez toi, direction le marchand de fruits, ben oui tu n’es pas folle tu commences petit ! C’est progressif comme thérapie la wakhalisation.

Tu vas acheter ton kilos de bananes qu’on te proposes à 1000fr (je te le dis tout de suite ce n’est pas le prix !), tu te lances en wolof svp ça fait plus crédible et tu réussis à avoir tes fruits  au bon prix ! Tu rentres à la maison en sautant comme une gamine , même dans les escaliers , enfin tu fais une pause au deuxième car la gamine de 30 ans et des poussières  n’a plus de souffle et tu rentres chez toi euphorique et tu t’enfiles le kilo de banane en 5 minutes pour pouvoir aller en racheter et tester  ton nouveau pouvoir de domination du monde sur le marchand de fruit.

La routine

Une fois que tu auras fait une overdose de banane et que tu seras bien rodée, tu te lanceras à la conquête du marché du jeudi juste à  côté de chez toi mais tu seras vite blasée.

Les « toubab kaye ! », les « madame Dakar » et autres petit sobriquets qu’on te lancera pour t’attirer vers  les étals auront fini d’achever ton envie d’obtenir de bons prix. Alors tu vas un peu plus loin, le fameux marché de Sandaga , tu négocies et très facilement, trop facilement tu obtiens le prix que tu désirais. Comme c’est bizarre tiens ! et d’ailleurs cela doit te mettre la puce à l’oreille automatiquement car cela signifie simplement que le prix que tu désirais était beaucoup trop élevé par rapport à ce que cela valait.

Et oui faut s’habituer à acheter des tongs « chinoises » à moins de 1000 fr CFA (1€) alors qu’en France tu les achetais à plus de 10 € !!

Avec ce phénomène de routine vient une autre habitude assez sympa, « la FBI attitude » une technique très efficace pour faire de bonnes affaires.

Je t’explique, tu te postes à l’étal à côté de celui où tu as vu  l’objet que tu convoites, et tu attends. Quoi ? qu’une personne achète l’objet en question, tu écoutes le prix que la personne (sénégalaise de préférence)  a obtenu et tu te lances tu demandes le prix (en wolof bien sûr) et  au prix mirobolant qu’on te propose tu rétorques un prix beaucoup plus bas que ce que la personne avant toi avait obtenu, tu me suis ?

Si le marchand te fais une remarque tu n’as qu’à lui dire que comme il a voulu t’arnaquer copieusement  tu veux qu’il te fasse un prix très bas. Je ne vais pas te mentir ça ne marche pas à tous les coups mais c’est assez efficace tout de même.

Une fois que tu as fini toutes ses étapes, la paranoia, l’amusement, la routine et que tu as développé tes propres techniques de marchandage, ça y est tu es wakhalisé(e)

A toi Tilène, marché HLM, Castor, Kermel , Sandaga etc ..

Et le mot de la fin surtout : PARLE WOLOF !!! Ça t’évitera de belles surprises et de belles arnaques surtout.

Il ne me reste plus qu’à te souhaiter un bon shopping !

Publicités

"

  1. C’est marrant je fais pareil que toi : je reste à coté et j’attends de voir combien on dit au sénégalais bon teint ! Car nous aussi on est sénégalaise (pas bon teint, quoique avec le xessel !) puisque maintenant on sait « waxalé » et en Wolof siouplé !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s