Portrait de Toubab: La Grande aventure Sénégalaise de Mame

Par défaut

Une nouvelle rubrique sur le blog , une série de portraits de Toubabs, vivant au Sénégal ou y ayant vécu , ayant adoré ou détesté vivre au pays de la Teranga. un bout de leur histoire, de leur vécu , de leur grande aventure sénégalaise…. et tout ça rien que pour vous !!

On commence avec une amie , Mame installée ici depuis près d’un an et demi !

 

Mame lors de son premier voyage à Touba

Mame lors de son premier voyage à Touba

Bonjour, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Mame Marième (mon prénom sénégalais) mariée à un sénégalais depuis 17 mois maman d’une petite toubab de 10 ans.

Raconte-nous l’histoire de votre départ pour le Sénégal, comment se retrouve-t-on du jour au lendemain en Afrique ?

Qui m’aurait  dit qu’un jour je serais résidente à Dakar mariée à un sénégalais et  que je travaillerais ici. Mais je vous aurais dit  mais vous êtes fous  – oh oui… !!!!!!

Et bien  non vous n’êtes pas fous  je suis là au Sénégal par amour lol ….. !!!! Je suis tombée sous le charme d’un joli sénégalais et oui ce fut le coup de foudre – je vous rassure cela existe encore !!!!!!

L’amour à distance non très peu pour moi …..alors je voulais être heureuse et vivre pleinement cet amour alors quoi faire………. Rester des mois et des années à voyager entre la France et Dakar  – Faire venir ma moitié en France avec toutes les contraintes que cela invoque,un parcours du combattant pour obtenir un visa touristique de moins de 3 mois ….. !!!!

Donc la décision était prise : « et bien pourquoi toi tu ne quitterais pas la France pour venir t’installer ici ? »

Quel a été le déclic pour partir au Sénégal ?

Le déclic s’est produit à mon 2ème voyage quand ma fille m’a accompagnée , elle était épanouie , heureuse c’est vraiment elle qui m’a fait me décider – si elle s’adapte aussi vite alors on part ……..et ça c’était en mars 2011……..et je suis arrivé le 17 octobre 2011 définitivement à Dakar.

La décision a t’elle été facile à prendre ?

Elle n’a pas été facile prendre bien sur …..Beaucoup de questionnements, d’interrogations.

Il fallait s’organiser au futur départ  – ma maison ? J’en faisais quoi ? La vendre ? La louer ?Et mes meubles ? et ma voiture ?

Et je devais régler tous cela en 6 mois .Je commets peut être une erreur ?

Il y a eu beaucoup de nuits blanches…

Comment s’est passé l’adaptation à la vie Sénégalaise ?

Je me suis très bien adaptée car je connaissais déjà un peu ce pays à travers mes précédents voyages. Mais je ne vais pas dire non plus que tous a été rose en début non non….. il faut être réaliste quitter un monde de consommation pour l’Afrique noir …ouh le gros choc…..

L’organisation de la vie sur place a été compliquée ? (logement, voiture, habitudes, …)

Elle a été compliquée jusqu’à la veille de mon départ, puisque je n’avais plus de logement – le loueur avait refusé à mon mari de lui remettre les clefs 48 h avant notre arrivée…….la belle pagaille…….j’arrivais un lundi soir et le dimanche midi pas de logement …… et bien tout a  fini par s’arranger car à mon arrivée, je me trouvais dans un bel appartement où tous les meubles avaient été montés ……un miracle était arrivé lol

Mais il fallait un sacrée organisation, trouver une école pour Apolline, aller de gauche à droite sous une chaleur étouffante car ici même en octobre il fait encore très très  chaud. Bref rien n’étais simple,le moindre déplacement demandait une énergie pas possible.

Qu’est-ce qui t’a le plus surpris en arrivant ?

A mon premier voyage, la pauvreté, la mendicité à tous les coins de rues.

Mais j’ai été surprise par l’accueil du peuple sénégalais, la solidarité.

Maintenant que vous êtes installés depuis plusieurs mois, quel est ton plus grand plaisir à Dakar.

Voyager librement sans l’aide de personne, être autonome  et rendre visite à mon amie toubab et partager avec elle et ses enfants de bons moments.

Quelles sont les plus grosses difficultés ici ?

Trouver des produits français a moindre coût, je vous parle même pas du fromage – aaaah le fromage  – adieu raclette, tartiflette !

Comment vis-tu la distance avec ta famille et tes amis ?

Je ne le vis pas trop mal, car j’ai la chance de pouvoir voyager deux fois dans l’année.

Et puis il y a internet, on peut discuter tout en se voyant  sans cela je pense que cela serait plus dur. Car un petit coup de blues et hop on se connecte  on papote et dix minutes plus tard le sourire est revenu………

Si c’était à refaire, tu pars ?

Oui bien sur, car riches sont nos expériences

Si tu devais rentrer en France demain, qu’est-ce qui te manquerait le plus ?

La chaleur humaine et le soleil 12 mois sur 12.

Et qu’est ce qui ne te manquerait pas ?

Les transports en commun et les taxis

Pour finir penses-tu finir tes jours ici ?

Je ne sais pas encore…………………..l’avenir………………un grand mot …….. !

Publicités

"

  1. merci pour cette nouvelle rubrique, et cette interview. Une suggestion : on pense à interroger les parents « toubabes ». Et qu’en penses nos petites têtes de chérubins de leur adaptation? 🙂

  2. Sympa l’interview ! Je remarque une chose et m’interroge, pourquoi les européennes qui se marient avec des sénégalais se convertissent et changent de prénoms. N’y voyez aucune agression de ma part, mais l’islam ne l’oblige pas et je suis français convertis (je l’ai fait a la mosquée de la divinité a Ouakam) depuis 2002 mais je n’ai jamais changé de prénom. Amicalement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s