Toubab dou woujé: La blanche n’accepte pas la polygamie.

Par défaut

polygamie (1)

Un vaste sujet , un sujet à polémique, un sujet à débat , mais surtout un sujet tabou, la polygamie !

Je ne vais pas te parler de ce que je ne connais pas , c’est-à-dire de  ce que ressens la femme sénégalaise vis-à-vis de la polygamie , bien que j’ai eu l’occasion d’en discuter maintes et maintes fois depuis mon arrivée ici.

En tant que toubab je n’ai pas été élevée  dans cette culture alors pour moi la polygamie est quelque chose de complètement  inconnue que je n’intègre pas facilement.En discutant avec d’autres femmes toubabs comme moi je me rends compte  que je ne suis pas la seule !

Avant de partir pour m’installer  à Dakar ,  des gens des cons m’ont même demandé si je n’avais pas peur que mon mari  prenne une deuxième femme !

Je leur ai  répondu avec humour que j’en serais même heureuse comme ça  ma coépouse  et moi nous  partagerons  tout ce qui fait qu’un homme est pénible (les chaussettes qui traînent partout , le bouchon du dentifrice qu’il ne ferme pas …)

Bien sûr il n’en est rien et  à la seconde où je sais que deuxième femme il y a , ou je l’empoisonne ou je prend l’avion !!

ahahaha je fais ma maligne ,hein !

Mais à y réfléchir , c’est une question que forcément on est toutes amenées à  se poser , par toutes j’entends , nous les femmes en couple mixte.

Certaines préfèrent se marier sous le régime français pour se protéger ( ce qui dans  les faits n’empêche rien) , certaines y vont de la menace : « tu prends une autre femme et je te quitte ! », certaines ont confiance en leur mari  (comme moi), en leur couple mais ne peuvent pas s’empêcher de penser que la cinquantaine venue , la tentation de prendre une jeunette prendra le dessus, certaines n’en parlent pas , ne veulent pas en parler.

Il y a aussi celle qui tiendront  ce discours (peut-être pour se rassurer) selon lequel elles préfèrent un homme polygame à un homme infidèle , rapport au fait que la polygamie n’est pas cachée , mais l’infidélité oui.

La polygamie est pour moi juste une manière d’être infidèle officiellement.

Bien sûr on va me rétorquer « mais toi qui t’es convertie à l’Islam , ne sais-tu pas qu’un homme musulman  a la possibilité de prendre quatre femmes ? » Je n’ignore pas ce fait , non !

Mais je préfère me dire qu’au commencement il y avait Adama et Awa  Adam et Eve  et pas Adam et Eve et Thérèse et Jacqueline et Madeleine !

Non plus sérieusement , je me vois la femme d’un seul homme et vice versa . Je ne me verrais jamais partager  mon mari avec une autre femme (rien que d’y songer , j’ai des envies de meurtres !)

J’ai déjà entendu parler de toubabs qui avaient des coépouses  et elles inspiraient le respect des hommes sénégalais , enfin disons plutôt que l’homme sénégalais qui avait réussi l’exploit d’avoir plusieurs femmes dont une toubab était « vénéré » !!

Je me suis toujours posé la question : qu’est-ce qui amène une femme blanche à accepter cela , la religion ? l’amour pour son mari ? ou encore le fait qu’elle n’a pas le choix !

Car la réalité est bien là , nous qui quittons tout ou presque pour nous installer  dans le pays de nos conjoints (on ne nous a pas forcées, et on ne s’en plaint pas que les choses soient claires) , une fois qu’il ne nous reste plus rien dans notre pays  quand les années passent , plus de famille , plus de travail (à 50 ans tout le monde sait combien il est dur de retrouver un emploi), et qu’ici nous avons nos enfants , notre maison …

Quel choix nous reste t’il si nous sommes confrontées à cette éventualité , quel choix avons-nous si notre mari désire prendre  une autre femme plus jeune ?

« Woutal na la rak bouley diapale si keur gui »,  je t’ai trouvé une sœur qui va t’aider dans la maison…La phrase fatidique qu’aucune femme ne souhaite entendre.

Et quelle sera notre vie alors ?

Faire l’hypocrite avec sa (ou ses) coépouse ?

Vivre la rivalité au quotidien?

Essayer de ne pas penser au plaisir que son mari prend avec l’autre femme ?

Quelles sont les réalités de la polygamie ?

Et les enfants? Qu’en est-il des enfants?

On m’a déjà raconté l’histoire d’une merveilleuse famille composée de quatre femmes qui s’entendent à merveille,et qui habitent toutes dans la même maison avec leur vingtaine d’enfants et tout le monde vit dans la joie , la bonne humeur , l’amour …l’utopie!

Mensonge ou réalité? Cela ressemble plus à un conte sénégalais que l’on raconterai autour d’un feu !

Ce qui est certain c’est que je souhaite ne jamais y être confrontée ! Je suis bien trop jalouse et possessive.

Quand on lit Une si longue lettre de Mariama Ba on se rend compte à quel point la polygamie amène son lot de blessures , d’attentes et de frustrations , mais je me rends compte que si ici au Sénégal on lutte contre l’excision , on se bat pour l’éducation des filles , que l’on dénonce les violences  conjugales , il serait utopique de partir en guerre contre cette pratique , même si elle tend à disparaître!

NB: Récemment une française a raconté son expérience  de la polygamie en terre sénégalaise dans un livre : « Deuxième femme », je ne l’ai pas lu, mais je suis assez sceptique sur ce récit et la véracité de tout ça (l’auteur n’aurait vécu que deux mois cette situation, ça sonne un peu comme si elle avait vécu en immersion juste pour les besoins du livre) .Peut-être changerais-je d’avis en le lisant !

Un petit film pour illustrer l’article



Claire,une française décide de faire une surprise à son mari parti au Sénegal...
elle va avoir une grande surprise car Modou son mari ne lui avait pas déclaré
ses trois autres femmes sénégalaises..
Publicités

"

  1. Bonsoir,
    Mon ami est sénégalais et vit a Dakar. Nous souhaitons nous marier cet été et m’installer a Dakar avec lui.
    On veut faire juste le mariage religieux mais avec la nouvelle loi sur le religieux qu’il y a des papiers a signer est ce que c’est obligé d’accepter la polygamie ou ai je le choix ?
    Je souhaite savoir si on donne le choix a la mosquée en signant ce papier entre la polygamie et monogamie.

  2. Salut! Depuis hier 1h du mat je ne sais plus qui je suis, ou je vais… Mon mari, sénégalais, (je suis une toubab comme ils aiment le dire), m annonce a cette heure fatidique, juste après que je lui dise a quel point je l aime, que sa famille, papa et maman, qui soit dit en passant est decedee il yva quelques mois, veulent.qu il épouse une cousine du pays, comme la maman n est plus il fut d autant plus honorer son désir!! Alors il me demande ce que j en pense? Si j accepte????? Eh bien je suis sur le Q!!! Ou sont les promesses de ne jamais toucher une autre femme? Ou sont les: Je ne prendrais jamais d autre épouse; je ne suis pas come ca, tu me suffit???!!! 8 ans de mariage, 2 bb, 1 de 30 mois et l autre de 10 mois a peine!! Et une trahison!! Si je refuse, il ira contre la volonté des parents et ca je le payerai un jour ou l autre, soit j accepte de partager?? Impossible!!! Je suis perdue!!! Haineuse!!! Effondrée!!! Je ne sais plis quoi faire… J ai tenu tête a ma mère pour lui et lui me fait ca!! Je l ai connu clando, l ai épouse, suis allee le chercher a fouta car expulsion de France et voila ce que je récolte!! Je l aime et je ne sais plus quoi faire… Oui je suis musulmane convertie mais non je n accepte pas la polygamie, ce n est pas ma vision de l amour. Un couple c a 2!! Je suis a bout. J écris ici au moins j’ai pu l exprimer a quelqu un car mon entourage ne pourra pas entendre ce discours sans me juger et le dire: Je te l avais dit!! Merci de m avoir lu

    • bonsoir! je suis actuellement dns la meme situation que toi. Apres une famille fondée ensemble et 10 ans de mariage mon mari m’annonce qu’il a pris une seconde femme…. que dire …. que faire…. c’est toute une vie qui s’ecroule ….

      • Et qu as tu fait depuis? Moi je me suis révoltée car en fait il m avait réellement trahie !! C était déjà marié et meme mit cette chère co épouse enceinte!! Il me la faisait à l envers gennre je te demande la permission de faire ce que j ai déjà fait… Enfin bref, ce fut rude. Une dépression, un divorce, un d’emménagement, le jugement de la famille ect… Aucun soutien nulle part mais je me suis battue et avec mes trésors, me suis reconstruite et aujourd’hui j attends une petite poupée avec un homme tout à fait différent qui me dit toujours que je suis une battante. Le chemin est long j en souffre encore, on ne se remet jamais tout à fait de cette histoire. Parfois je me dis que tout ça ne est qu un film mais non non, il l a fait, est parti en vacances​se marier et mettre enceinte sa cousine pendant que je restais bien sagement à la maison avec nos fils. Quand j y pense quelle conne de croire autant à ses paroles!! Mais bon quand on aime, il m a tellement manipulée , j ai eu envie de mourir tant je souffrais, un trou dans le coeur. Merci à Dieu et à mes enfants ils m ont donne la force de vivre et de continuer. Aujourd’hui je me bats encore pour avancer et croyez moi que rien ne est gagné, les souvenirs sont là, tous! Le mal refait surface parfois et puis obligé de le côtoyer pour lees week end de garde chez papa… La roue tourne et avec l aide de Dieu les personnages de cette acabit seront punis. Courage à nous toutes femmes bafouées, la vie peut être belle sans eux !!!!

    • voici mon expérience actuelle
      la soixantaine , mais chronologique, pas biologique, mon esprit est enfant et femme à la fois, je danse, je ris , il m’arrive de boire une soirée , je suis une mère comblée et une mamy extraordinaire…me voici depuis dix ans avec un homme, cadre , meme signe que moi, comptatibilité superbe, que j ‘ai connu sur internet….il m’ a emmenée sur des sentiers inconnus et nous avons vécu quelque chose d’idéal, chacun!
      Voici qu’ en 2014 , je chope deux cancers…. on en parle, il se tourne et il pleure! que pense t il? à cet instant nos relations vont changer, l ‘amour petit à petit va connaitre le désamour, je me soigne avec chimio, radiothérapie , mes cheveux tombent, tous , sauf qu il ne le saura jamais, je lui cache…
      2016 , une troisiéme bouture! un mélanome au talon, ca devient lourd, je ne peux plus porter de talons, il aimait tant, grand hopital parisien cette fois… 24 jours avec mutilation talon et cuisse opérée sur 5 cms!!!aie…je combats tranquillement mes souffrances et je parle à ma jambe, tous les jours , je combats dans un esprit zen….à la fin des 24 jours on m ‘annonce, rémission!!!!la folie, dois je y croire? bien sur que oui….je sors mais mon cher et tendre a décidé botre séparation….physique…j ‘ ai mal à nouveau, je repars dans ma maison, la valise à la main, il m ‘invite à venir chaque mois, quelques jours, au début c’est triste , sombre et amer, il ne m ‘aime plus…puis arrive Nouvel An ou il m ‘invite à nouveau, à Paris pour un diner qui s’approche de la romance…un regard, un bisous furtif mais tendre, une main dans la mienne, je reve….je suis la semaine chez lui, je sens des ombres, des ombres de femmes qui s’installent entre nous, j ‘ai mal, mais j ‘apprends qu’il n ‘est pas à moi, j ‘ai fais la rencontre étoilée un soir sur un quai de gare d’une inconnue qui m ‘a appris les mots clé!!il n ‘est pas à vous, laissez le voler…et j ‘ai laissé mon bel oiseau voler la ou il se sentait bien , le vibreur du téléphone fait partie de notre programme du soir, je respire, je suis frustrée , puis j ‘apprends , à le laisser libre…je l ‘aime
      voila nous en plaisantons, les affaires reprennent me dit il en souriant chaque soir, et souriant, je lui pose des questions pudiques sous forme de plaisanterie : tes poulettes vont bien, un soir je lui dis : tu peux etre polygame , aimer chacune de nous pource qu’elles sont, il me répond je ne les aime pas, je n ‘ai aimé que toi, je me divertis….

      aujourdhui samedi , c ‘est le deuxiéme WE sauf qu ‘il est à Paris, je lui ai meme préparé ses vetements de sortie parisienne, je me dis il n ‘est pas à toi, laisse le voler…c ‘est prenant, vous allez penser, quel courage, mais c ‘est au nom de notre amour que je choisis de lutter comme je l ‘ai toujours fais, pour le garder

      si vous avez besoin d ‘aide, je vous aiderai, j ‘aimerais faire des conférences, écrire un livre, qu’ en pensez vous
      bien à vous

      le bonheur , on le paie

  3. Pourquoi les humais respecte les règles et les lois d’autres humain et ne suit pas et respecte pas les loi et règle devine de dieu, lorsque dieux autorise a un homme d’avoir 4 femmes ça veux dire qu’il a le droit et la femme n’a pas le droit de le conteste . En faite c tout a fait normal qu’elle soit pas d’accord puisque c une femme et comment demande a une femme de comprendre ?

    • Pas tout à fait. La femme a le droit de refuser la polygamie et si elle le stipule dans son contrat de mariage, le mari est tenu de respecter cette clause s’il craint vraiment son Seigneur:

      « l’autorisation de la première épouse n’est pas une condition pour la venue d’une autre, sauf si lors de son mariage elle a fait figurer dans son contrat que son mari reste monogame. Si cette condition figure dans le contrat de mariage, le mari est tenu de la respecter du moins selon le plus correct des avis émis par les Oulémas. Si elle n’y figure pas, l’intérêt du couple veut que l’époux demande la permission de son épouse. S’il est possible de procéder de cette façon, cela est plus à même de réduire les problèmes que pourrait susciter cette nouvelle union. Il va de soi que la deuxième femme peut refuser de devenir l’épouse d’un homme qui en a déjà une, car en Islam, on ne peut pas obliger une femme à contracter un mariage sans son consentement.
      Si un homme se sent capable de satisfaire les conditions requises pour la polygamie et qu’il décide de l’appliquer, il ne doit pas répudier sa femme pour sa simple contestation de la polygamie (qui relève de la jalousie que les femmes éprouvent en général à l’égard de leur rivale). Il doit faire preuve d’une grande sagesse et surtout de beaucoup de patience vis à vis de sa réaction face à la présence d’une rivale. »
      http://www.islamweb.net/frh/index.php?page=showfatwa&FatwaId=78851

  4. Votre blog est trés instructif et cela permet de comprendre beaucoup de choses. Moi mon pére était certe polygame mais je n’ai jamais vécu avec de belles mére ou demi frére. Donc j’entretien de trés bonne rapport avec mes demis fréres et demis soeurs.
    De ce point en ce qui me concerne je n’ai pas souffert de la polygamie. Mais je sais que ma mére en a beaucoup souffert méme si elle ne disait jamais rien.
    Ce que les gens ne savent pas c’est que, les obligations du polygame sont si contraignante dans la religion que trés trés peu d’hommes y satisfont. Je suis d’acord avec DIRIANKE quand il (ou elle) dit que la paix au foyer dépend bcp du comportement de l’homme polygamme. Il faut que nous nous empressons de prendre 2,3,4 femmes sans pour autant étre préparé à ça.
    Est ce pour autant il faut supprimer la polygamie je ne pense pas

  5. Céy ! Dama bari wax dé !

    je crois que ce qui rend beaucoup de choses différentes au Sénégal, c’est que les gens n’expriment pas leurs émotions et encore moins tous leurs petits états d’âmes comme nous le faisons ici (heu pardon, en France).

    Au Sénégal, celle qui se marie doit réserver à son mari le « mokku pojj », qu’on peut traduire par « cuisse douce » mais littéralement, et sauf erreur de ma part : « cuisse moulue » (comme le café). C’est un respect, une soumission (selon l’éducation et la solidité des filles), une douceur accordée à son mari.

    Ecoutez « del wax nijaay », et ça en dit long sur les devoirs de l’épouse. Appeler son mari « mon oncle », en soi, c’est déjà impensable pour nous toubabs car ça sous-entend déjà inceste, mais qu’y a-t-il derrière ? Un vieux qui a autorité et auquel on doit le respect.
    Même s’il est fréquent qu’au Sénégal l’oncle soit plus jeune que le sujet-même, l’oncle (au sens français), c’est aussi le petit père. Nijaay, c’est le frère de la mère.

    Sama nijaaaaaaay ! même pas dans tes rêves je t’appelerai un jour sama nijaay !!!

    Par extension (oui, j’extrapôle), si ta belle soeur peut t’appeler « sama jabar » (ma femme), que tu appelles ton mari « mon oncle » (« sama nijaay »), autrement dit « ma mère »… qu’en est-il des constructions oedipiennes dans cette culture ???

    Pour revenir à la chanson où il est décrit le cérémonial de la femme attendant son mari en se parfumant pour lui, où ça répète (c’est quand même le titre) « elle dit (doit dire) mon oncle ».
    Pour moi (ce n’est que mon impression), ça ressemble plus à un devoir qu’à un désir.
    De la même façon qu’on assène aux enfants ce qu’ils doivent dire comme s’ils n’avaient pas une parole propre « waxal waaw » « waxal lii » « waxal laa ».

    Bon, tout ça pour arriver à dire que dans tout ça, mon impression au Sénégal a été que le mariage (à ma grande déception) ressemblait davantage à un contrat social auquel beaucoup de gens sont soumis (sous peine de rejet) qu’à un pacte amoureux.
    Peut-être est-ce un luxe de gens libres que de pouvoir se marier par amour.
    Ce qui ne veut pas dire que les mariages d’amour n’arrivent pas (heureusement) mais que ceux qui y parviennent ont de la chance d’être dans des familles ouvertes.
    Et que quand le mariage n’est pas influencé (pas forcé nooooon) par la famille, il l’est quand même par la société parce que Mademoiselle est enceinte.

    Avec tout ça, bien sûr que « quand il ne peut pas faire autrement » (cf référence au Coran) ne prend pas du tout la même dimension que dans notre (mon) romantisme culturel.

    Désolée si j’ai un poil dévié du sujet !!!

  6. Merci en tout cas pour ce blog.
    De la part d’un jeune sénégalais qui vit en France depuis 4ans. Bon je comprends bien les cultures soient différentes et que la polygamie puisse choquer une française ou même paraître trop blizzard . Moi j’ai grandi dans une famille polygame, mais la coépouse de ma maman est ma meilleure amie sur cette terre. Les sujets que je discute avec elle, je n’ose en discuter avec personne d’autre ni même ma propre mère(qui est la première épouse ou awo comme on dit)… Sincèrement je ne fais pas vraiment de différence entre mes frères et sœurs(de même ou de maman différent).
    Je ai vu ma tante disputé avec ma maman qu’une seule fois quand j’étais plus jeune, mais après plus jamais… Même si je sais qu’il y a parfois de la jalousie entre elles , mais ça reste pas trop grave à mes yeux. Moi personnellement je souhaite être monogamie, mais je ne crois pas que la polygamie en elle soit « problématique », mais c’est surtout ce qui la pratiquent, qui ne la pratique pas bien ou comme il se doit. Mais je trouve aussi que certains hommes font la polygamie juste par pur égoïsme sans vraiment bien réfléchir , ni penser à leur femme ou même prendre en compte ce que Dieu en dit.
    une réponse de Ahmeed DEEDAT sur la polygamie

  7. je suis une toubab comme vous dites ,je suis contre la polygamie ,,comme dit mon amis de coeur senegalais ,on ne peu donner son coeur , a d’autres femmes ,bcp pense plaisir avec polygamie ,bcp de femmes =plus de plaisir ,mdrrrrrrr plus denfants, plus de problemes 06,es je sai de source sur ke bcp de femmes senegalaises sont contre la polygamie es commence a ce revolter ; es pourtant je respecte bcp votre religions

  8. Je donne une position masculine, je suis issue d’une famille polygame mais on était la famille la plus heureuse du quartier avant la mort des parents, les personnes que j’aime le plus au monde sont mon demi-frère et ma demi-soeur bien que j’ai 2 freres de même mére et de père mais on s’entend pas.
    La coépouse de ma mére est la seule personne qui me reste vraiment au monde c’est qui est là en cas de besoin et les cérémonies si je vais la voir c’est comme si un prince débarquer chez elle.
    Si mon pére n’avait pas plusieurs femmes dans les conditions que j’ai pu vivre depuis l’age de 4ans ça allait être un catastrophe pour nous.

    • Merci de ce témoignage , comme quoi la polygamie n’a pas que du mauvais ! c’est sur que pour quelqu’un qui n’a pas grandit dans cette culture c’est difficile à intégrer.Je suis heureuse de voir qu’il y a des familles heureuses, tous les témoignages que j’ai reçu jusqu’à présent à 99% étaient négatifs , surtout de la part des enfants nés dans une famille polygame.

      • Ce n’est pas du fait de la polygamie qu’une famille peut être heureuse ou malheureuse, mais c’est le contexte familial, l’éducation, le caractère de chacun qui va rendre la polygamie facile à vivre ou au contraire le pire des cauchemars. Alors oui, il y a une histoire de culture, on n’est pas nées avec, on trouve ça bizarre, on est contre…. moi je n’ai jamais voulu juger ni trancher. J’ai juste posé la question à toutes mes copines connaissances voisines etc…(tous ages origines et religion confondus) et la réponse unanime a été « si on avait le choix; ça serait d’épouser un mari qui ne veut qu’une seule femme ».
        Réflexion d’une femme et coépouse: « la polygamie est un concept utile socialement qui, bien appliqué, et dans les règles, peut amener du positif dans un foyer heureux. Mais, avec le temps et les changements de la société, cette utilité tend à disparaitre, détournant la polygamie de sa raison d’être. Et comme toute chose dans la vie, ce qui n’a plus lieu d’être est appelé à disparaitre »

    • Bonjour,

      je crois que, comme dans tout foyer, la sérénité des enfants dépend de la gestion émotionnelle qu’en ont les parents, et dans ce cas précis, je crois que la paix au foyer dépend beaucoup du comportement de l’homme polygame.

      Et quand monsieur est correct dans cette pratique et qu’il ne jette pas de l’huile sur le feu entre ses épouses, ça peut se passer correctement.

      Le problème en Afrique, c’est qu’il y a le mari, certes, mais qu’il y a la graaaande belle famille (très présente, pour ne pas dire pesante selon les cas), les amis, les voisins, les conseillers, les marabouts, et j’en passe…

      Monsieur a un rôle capital de régulateur.
      Encore une fois, ce n’est bien-sûr le rêve d’aucune femme.
      Mais il est possible d’en faire une expérience tout à fait vivable.

      Bien-sûr que ça dépend aussi des représentations que l’on a sur les hommes, sur l’amour, sur l’investissement amoureux, sur l’exclusivité…

      Personnellement, j’ai une croyance très limitée en la monogamie des hommes, à moins qu’ils n’aient une sensibilité très féminine.
      Je crois très fort qu’une grande majorité d’hommes, sans perfidie, sans méchanceté, NE SAIT PAS être avec une unique femme.
      Je crois intimement que nous n’avons pas la même conception de l’amour, du sexe…

      Avec ces convictions, vivre en polygamie était probablement moins coûteux pour moi que pour une femme qui vit un homme comme sa propriété et qui attend (rêve) de lui qu’il lui soit éternellement fidèle et dévoué.

      Ah là là, il y a si long à dire sur ce sujet !!!

      Mon expérience est toute maigre… c’est comme si je devais parler du mariage parce que j’ai eu un mari…. il y a autant d’expériences que de couples.

      En tous cas, je garde en tête (et sans le plaindre tant pis pour lui), que sous ses dehors de coq triomphant, la place de l’homme est très délicate à tenir, et aussi potentiellement très lourde.
      Le problème, c’est que c’est à l’heure d’assumer (à tous points de vue) que ça se complique.

  9. Par ailleurs, à propos de la situation de l’homme dans la polygamie, il me semble que la position n’est pas si confortable car contrairement à l’adultère, la deuxième prenant un statut social, perd son pouvoir fantasmatique, en tous cas celui qui va avec le secret et l’infraction à la loi.

    Néanmoins, je ne sais pas si telle est la recherche dans ce cumul de mandat (cul nu de mandat).
    Quelquefois, ce qui peut être recherché c’est la notoriété, et un homme d’un certain âge, s’il n’a pas plusieurs épouses, peut passer pour un looser ! (peut-être que je me trompe).

    C’est comme chez nous (enfin, en France) quand vous êtes jeune et que vous allez au mariage de votre cousine préférée : la première tata qui passe ne manquera pas de vous dire  » alors, et toi c’est quand que tu te maries ? »
    Non contente de la célébration de vos noces 5 ans après, elle revient à la charge en disant « quand c’est que tu nous fais un petit », et pour l’anniversaire de ce dernier de surrenchérir en disant « tu vas bien lui faire un petit frère ou une petite soeur ? ».
    Ca s’appelle la pression sociale, et en la matière, ils n’en ont jamais assez.
    Chaque société a ses signaux d’assise sociale. Et peut-être qu’en Afrique de l’Ouest ça passe par la polygamie.

    Alors une fois que monsieur a sa femme 5 gosses, et que la vie devient monotone, ses potes sous l’arbre à thé, pour peu qu’il soit encore fringant, ne manqueront pas de le charrier.
    Et nous savons tous combien ces messieurs sont réactifs à la provocation pour tenir leur place !!!

  10. je lis, je relis tous vos commentaires… je pèse tous vos mots, vos virgules et diverses ponctuations, et je me régale… ça vole haut, trés haut… bravo mesdames les briseuses de tabous!!!

      • @ aleyna : pas du tout, …je suis admiratif devant la qualité des commentaires avec ces références historiques et religieuses.. et il fallait bien finir par l étaler sur le blog et passer au-dessus de tous les tabous… ah!!!! si toutes les coépouses pouvaient parler
        ..

      • Cela faisait un moment que je voulais en parler mais je n’osais pas , briser les tabous n’est pas chose aisée !
        mais il faut en parler et effectivement avoir le témoignage d’une coépouse de surcroît toubab était inespéré, et est enrichissant!

      • aucun tabou n’est brisé, écrire sur une toile n’est pas changer une culture.
        et puis en quoi un tabou est génant?
        ce qui est tabou pour certain ne l’est pas pour d’autre?

        « si toutes les coépouses pouvaient parler », je ne penses pas que cela soit objectif car si nous recueillerons les témoignages des co épouses au Sénégal nous ne pourrions avoir q’une image néfaste de la polygamie.
        Il serait interessant cependant de faire une étude sociologique dans differents pays, avec de vrai chiffres.

        Ayant étudié l’islam, moi même musulmane et dans le projet de m’installer au SNG, c’est un des sujets que je souhaiterais abordé dans des conférences à caractère religieux.
        J’ai remarqué l’impact d’un discours tenu par une femme toubab voilée, et je compte bien m’en servir.
        Le problème réside dans l’éducation. Que ce soit des bonnes moeurs (infidèlité, loyauté etc) tout comme de l’éducation religieuse.

  11. 2ème Sourate, 62ème Verset : c’est la première chose que j’ai lue dans le Coran qui me semble aussi indispensable que le Wolof pour aborder le Sénégal.
    Je ne m’attacherai pas à respecter du mot à mot (astafurla) mais le sens qui y est donné :

    Un homme pourra épouser jusqu’à 4 femmes,
    s’il ne peut pas faire autrement (?????)
    et à condition d’être équitable avec elles.

    Nous avons deux « clauses » bien claires : 4 maxi et l’équité (encore qu’on pourrait discuter sur ce qu’est l’équité).

    Et une « clause » dont chacun peut faire ce qu’il veut : « s’il ne peut pas faire autrement ».

    Ce qui peut vouloir dire, pour les sentimentales que nous sommes (enfin je crois) s’il tombe éperduement amoureux (hum hum), mais aussi et surtout, si son père lui « impose » une autre femme, si la sienne est indisciplinée et qu’il veut la mater, si la vie l’oblige à aller vivre à l’autre bout du sénégal et qu’il doit faire son linge tout seul, si l’ami « bénn bakaan » de son père l’honore de sa dernière fille et qu’il ne peut pas refuser, si sa première femme est malade et qu’il a besoin de quelqu’un pour l’aider avec les enfants……….
    Enfin, je force le trait volontairement, mais pas que !

    Je suis française et j’ai vécu dans la polygamie pendant deux ans, en tant que deuxième épouse… sûrement parce que j’avais l’idée que mon mari que j’ai (douloureusement) aimé passionnément, n’aimait plus sa femme.
    Mais ce n’est pas à cause d’elle que ça a périclité.
    Elle venait souvent chez moi trouver refuge et nous avions des relations, je dirais correctes, qui avec le temps et la confiance étaient même plutôt sereines.
    J’aimais ses enfants, elle n’a pas eu l’occasion d’aimer les miens.

    Et quand j’ai quitté le Sénégal, c’est la seule de la famille à qui j’ai dit au revoir. Et pour tout vous dire, je pense souvent à elle et elle me manque.

    A mon idée, la polygamie, à l’instar de l’adultère, a le mérite d’une certaine franchise (quand Mr s’en tient là bien sûr et c’est là le problème), où chacune connaît l’existence de l’autre, où les règles sont sensées être équitables, où, mine de rien, monsieur doit céder un peu de sa toute puissance car il y a des règles (contrairement à l’adultère où « tous les coups sont permis »).
    Je ne suis pas sûre que ce soit si confortable que ça pour les hommes (surtout dans le rêve au départ !!!) parce qu’une femme peut rapidement être une source d’emmerdes et que là, il les multiplie !!!
    En tous cas, aucune des deux n’est réduite à vivre dans l’ombre et pleurer aussi longtemps qu’elle aimera ce surtout très cher et occasionnellement tendre.

    Bien-sûr que ce n’est pas une vie de choix, mais on peut s’en accommoder et que ce ne soit pas seulement un malheur.

    Je crois qu’entre polygamie et polyandrie, la différence majeure est bien-sûr l’origine de la paternité, mais aussi des différences de mode relationnel entre hommes et femmes, peut-être liées à nos différences anatomiques : « prêter ou accueillir »…ce qui ne fait pas du tout la même chose symboliquement dans la confiance (et du coup) l’investissement que ça nécessite.
    Mais bon, là « je me mouille un peu !!! »

    Fin du laïus.

  12. juste une anecdote…. 🙂
    j’ai un jour été « sollicitée » pour devenir seconde épouse….
    j’ai répondu « ouiiiiiiiiiiii, mais je peux avoir plusieurs maris aussi alors??? »
    tete au carré….
    explication : la principale raison officielle 🙂 , c’est que vous voulez etre surs d’etre le pere de vos enfants, non??? c’est tout a fait « logique’ mais moi, je ne ferai plus d’enfants 🙂 vu mon age… donc la question ne se pose pas… et je ne vois pas pq je devrais « attendre mes 2 jours » ….. :))))
    réponse de « l’amoureux transi »… lol….. : « ok, on laisse tomber »…………………
    :))))))))

  13. La polygamie n’existe pas seulement chez les musulmans. Par exemple en terre camerounaise, que je connais, chez les familles des rois des tribus la polygamie existe aussi …. Et je ne sais pas pourquoi les femmes accepte comme toi, je me demande si c’est la religion, ou le fait qu’elle n’a pas le choix ???

    Mais en lisant  » la reine blanche « : http://ntrjack.mondoblog.org/2011/03/04/la-reine-blanche/ je comprends qu’il existe tout simplement l’amour pour leur mari.

  14. As Salama
    Le sujet est bien abordé et tu restes objective même si parfois la subjectivité t’emporte.
    Je suis pour ma part toubab et je défends la polygamie.
    j’y ai longtemps réflechi.
    je voudrais revenir sur un de tes dires « La polygamie est pour moi juste une manière d’être infidèle officiellement. »
    je comprends que cela n’engage que ton avis mais rassures toi, la polygamie n’est pas de l’infidèlité.

    Il me semble que le réelle tabou que porte une toubab sur le sujet est d’ordre sexuel.
    Lorsque tu dis « rien qu’à l’idée j’ai des envies de meurtre » j’entends par là lorsque t’imagines du plaisir charnel avec autre femme que toi.
    Le mariage te l’amour résideraient donc seulement dans l’acte sexuel?

    Si pour certains (voir beaucoup/ la plupart) des Sénégalais la polygamie n’est qu’un moyen de jouer au lapin toutes les nuits et de varier les formes, le vrai sens de la polygamie en islam est loin très loin de cet aspect.

    La polygamie démarre dans un concept de mariage, de famille.
    C’est un projet qui se construit avec le concentement de chacun(e).
    Tu vas me parler d’utopie, je te l’accorde.

    Tu risques même de penser pourquoi si les hommes ont droits à 4 femmes pourquoi les femmes n’ont pas le droit à 4 hommes (moi, ça m’arrangerait à vrai dire!)

    Tu vois il y a l’islam et les musulmans.
    Il y a le catholicisme et les catholiques
    il y a le judaisme et les juifs

    de même il y a la polygamie et les polygames.
    Je défends la polygamie dans les conditions qu’elle doit s’effectuer et dans l’observation des règles de la jurisprudence islamique.
    En aucun cas je pourrais défendre la polygamie injustifiée et appliquer inéquitablement.
    (J’ai pû vivre dans des familles polygames très injustes et aussi dans des familles ou la polygamie était une douceur de vivre)

    Pour finir (même si je pourrais en parler encore longuement avec plaisir), il faut savoir que chaque âme goutera à la mort et devra rendre compte devant son Créateur.
    Ce jour là, aucun secours ni excuses possibles. Ainsi il en est d’une grande responsabilité de l’homme lorsqu’il choisit la polygamie.

    Au plaisir
    Kheweel

    • Malekum salam,
      Merci pour ton commentaire , c’est très enrichissant de pouvoir échanger sur des sujets comme celui ci intelligemment

      Quand je dis que la polygamie est une manière d’être infidèle officiellement, je ne fais que rebondir sur ce que je disais plus haut , c’est à dire que certaines pour se rassurer pourront dire qu’elle préfère la polygamie à l’infidélité.
      Bien entendu la polygamie , mais d’abord le mariage en lui-même ,ne se résume pas à l’acte sexuel , ce serait réducteur.
      Dans les liens que j’ai mis sous les mots polygamie (deux fois dans l’article) , on troue des références au Coran et on y explique que c’est le mauvais usage de la polygamie qui est à condamner.
      Pour finir , il est vrai qu’il est difficile d’être objective parfois , mais ne pas m’être trop emportée dans mes opinions

      • moi, n’etant ni toubab, ni musulmane, ni mariée a un senegalais, j’aimerais bien qu’on m’explique cette difference entre polygamie juste ou injuste

      • merci à toi de laisser place au débat.
        Il faut aussi noter qu’avant la révelation de l’islam les hommes avaient des troupeaux de femmes (ba wi, des femmes en pagaille cela s’appelle un troupeau!) et donc la limite à 4 est énorme à l’époque (sourire).
        Puis dans chaque nouveau mariage contracté par le Prophète (Paix et Prière sur Lui), des raisons socio / économique / religieuse /morale etc étaient engagée.
        a aucun moment on parlait de libido débordante! (d’ailleurs les polygames ont-ils l’art de faire l’amour…???, j’en doute)

        Et puis le Prophète passait ses nuits à la prière et la dévotion…
        Ce qui me fait sourire chez les hommes musulmans à sang chaud est qu’ils connaissent parfaitement leur droits! mais un peu moins leur devoirs!

        Lorsque tu chemines, la nourriture spirituelle t’emmènent si loin, que les plaisirs de la chair ne deviennent plus l’axe de ta vie!

        Féministe que je suis, je ne laisserais pas les hommes ternir le sujet de la polygamie.
        Jsuis une missionnaire!

        merci à tous et toutes qui suivent le débat 😉
        Et merci à toi, Aleyna de cette plateforme…

        kheweel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s