Toubab, Toubaaaaaaab … mais c’est quoi cette manie?

Par défaut

CA_M'E~1

Mon blog s’appelle une Toubab à Dakar, c’est écrit dessus comme sur le Port salut (sorry vieille vanne de fromageolique)

Je t’ai expliqué ici ce que cela signifiait, j’ai appelé mon blog ainsi car je trouvais cela plus  racoleur accrocheur que  » une femme blanche à Dakar  »  ou encore  » Jacqueline, Micheline ou Georgette  à Dakar  » .

Mais en y réfléchissant bien, ce terme de Toubab , me gonfle profondément !

Surtout cette manie qu’ont les gens enfants et adultes confondus à nous appeler comme ça en nous criant dessus !

De retour de mon cours de zumba (avec une super prof que je te conseille vivement pour virer à grand coup de pied ta cellulite) plusieurs gamins ( des grands de  11 à 15 ans) m’ont dépassée  et se sont mis à gueuler « Toubab, toubab, toubab, oh la toubab, oh la blanche, oh elle est blancheuh  nananèreuh… »

Ce n’est bien entendu pas la première fois que cela m’arrive et certainement pas la dernière et même si d’habitude j’ignore, là cela m’a profondément agacée ! J’avais envie de leur répondre en wolof , de leur demander :

« Qu’est qu’il y a , vous n’avez jamais vu une blanche ou quoi ?? Ne me fatiguez pas ! « 

Et là mon niveau fort limité de wolof (honte à moi faut que je m’y remette sérieusement) m’a fait cogiter durant  quelques minutes :

Qu’est ce qu’il y a, ça je sais dire : « Lan la »

Ne me fatiguez pas, ça je sais dire aussi : « Boul ma sonnal ! »

Et là ça se complique, guissouma ko= je ne l’ai pas vu, mais ce n’est pas ça que je veux dire … et les gamins étaient déjà bien loin et surtout étaient passé depuis un bon moment à quelque chose d’autre !

Je me suis sentie ridicule d’avoir eu envie de leur répondre car ce ne sont que des gamins mais en même temps  je me suis dit que si à chaque fois  je leur répondais, ils prendraient conscience que ce n’est pas bien d’interpeller les gens comme ça (utopie quand tu nous tiens)

Pourquoi je ne trouve pas ça bien ?

J’ai souvent imaginé   dans  mon petit bled de Lorraine qui a l’époque quand j’étais gamine devait compter deux familles capverdiennes, le même genre de situation.

Je me promène avec mes copines (un clin d’œil à  Jess, Caro, Ayfer et Sandrine qui se reconnaitront) et soudain un homme noir passe.

« Oh le noir, le noir, Monsieur le noir, oh l’Africain ! »

Tu saisis le ridicule de la situation ? Sans parler du fait qu’on m’aurait taxée de raciste à capuche blanche un peu pointue !

Interpeler quelqu’un de cette façon ne se fait pas, je trouve que c’est un manque de respect !

Alors qui peut m’expliquer d’où vient cette habitude qu’ont les Sénégalais  à nous héler de la sorte ?

Je suis certaine que pour la plupart ils ne pensent pas à mal en le faisant, mais je ne comprends pas !

Quelle est l’origine de cette fâcheuse habitude qui a tendance à nous taper sur le système nerveux par moment ?

Ce qui est sur c’est que la prochaine fois qu’on m’appelle Toubab (probablement demain) je répondrais :

« Lan la? khanna mousso guiss Touba ? Boul ma sonnal way !!!”

Et si ça ne suffit pas et bien je continuerais à les ignorer…

Ps: Si vous avez aimé cet article , n’hésitez surtout pas à la partager , c’est grâce à vous et à votre communication que ce blog existe et continue d’exister….MERCI

Publicités

"

  1. Je suis une femme américaine qui vit à Dakar depuis seulement deux mois. Parfois enfants auraient crier « Toubab, Toubab » à moi comme je marchait. Je ne pense pas ces enfants veux aucun mal ou essaient de me faire sentir mal. Mais dans mon pays ce comportement d’enfants serait impoli, je tiens donc à comprendre le sentiment que les enfants s’expriment. Ils sont excités et heureux de voir une personne de race blanche ? Ils sont moquent de moi, pensant que je suis une blague ? Même si je comprends qu’ils ne veux pas me faire sentir mal, leur fait hurler me sentir comme un animal dans un zoo et non pas comme une personne comme eux. Je ne veux pas répondre pour eux d’une manière hostile, mais comment puis-je les aider comprendre que je suis une personne comme eux et que ce cris me rend mal à l’aise ?

  2. Ce que je fais personnellement, c’est que je répond « kinobal » (personne noire) et généralement les enfants réagissent en riant et cela devient un jeu.
    Merci pour ce blog très intéressant que je vient tout juste de découvrir.

  3. Cette interpellation, le plus souvent collective est surtout le fait des enfants d’abord joyeuse tiens l’évènement qui change le quotidien une toubabesse ou un toubab qui passe à proximité, ça met de l’animation ….Et puis chez les ados ça devient moqueur c’est mettre de la distance en criant haut et fort la différence, comme si cette présence n’avait rien à faire dans ce lieu et oui ce ressenti agace à ce moment-là. Cela réveille des sentiments mitigés: tu croyais qu’on t’accueillerait les bras ouverts? Qu’es-tu venu faire dans cette galère te dis-tu parfois…
    Répondre aux enfants par un gentil sourire et un signe de la main bonjour ça va. Remettre les grands à leur place, on n’interpelle pas les gens non plus dans cette culture, mais c’est question d’interprétation et de votre humeur du moment, quant’à engager les salamalecs, ce ne sont ni vos amis ni vos moroms, oui bonjour je passe et il n’y a rien à voir. Alors chaque fois ça peut être différent

  4. Je me suis demandé en lisant votre billet si les Libanais se font interpeler lorsqu’ils sont dans la rue.
    Lorsqu’en Occident quelqu’un vous fait remarquer que vous êtes diffèrent c’est forcément pour vous discriminer et pas de manière positive. Vous n’êtes certainement pas responsable de la colonisation et du racisme mais il en reste des traces. Tout ceci pour dire que l’on ne parle pas tous du même endroit.
    Je pourrais faire un billet d’humeur sur les gens qui insistent pour me toucher les cheveux et la peau : je ne suis pas un animal, non plus … mais je peux comprendre leur curiosité.
    Une anecdote que mon mari me racontait. En arrivant dans une petite ville en Afrique centrale une fillette qui était en train de sauter à la corde s’est arrêté net sa bouche et ses yeux se sont arrondis et elle a dit « Oh, un blanc ». Il a fait la même chose en lui disant « Oh, une petite fille noire ». Elle a éclaté de rire.

  5. Je me suis demandé en lisant votre billet si les Libanais se font interpeller lorsqu’ils sont dans la rue.
    Lorsqu’en Occident quelqu’un vous fait remarquer que vous êtes diffèrent c’est forcément pour vous discriminer et pas de manière positive. Vous n’êtes certainement pas responsable de la colonisation et du racisme mais il en reste des traces. Tout ceci pour dire que l’on ne parle pas tous du même endroit.
    Je pourrais faire un billet d’humeur sur les gens qui insistent pour me toucher les cheveux et la peau : je ne suis pas un animal, non plus … mais je peux comprendre leur curiosité.
    Une anecdote que mon mari me racontait. En arrivant dans une petite ville en Afrique centrale une fillette qui était en train de sauter à la corde s’est arrêté net : sa bouche et ses yeux se sont arrondis et elle a dit « Oh, un blanc ». Il a fait la même chose en lui disant « Oh, une petite fille noire ». Elle a éclaté de rire.

  6. je vous comprends madame,je suis Senegalais et tres fiers de l’etre,je vis dans un pays de l’afrique australe,et ca m’agace vraiment qu’ ,a chaque fois que je passe que l’on m’appelle ‘senegalais..senegalais..’

  7. Toubab et le pluriel de toubib. A l’époque des colonies, les toubab étaient donc des blancs. Les gens ont peut être pris l’habitude de nous appeler comme ça en souvenir des blancs qui les soignaient ??? I don’t know. Pour moi, ce n’est pas méchant mais je comprends qu’à la longue ça devienne lourd . Surtout que dans la bouche de certaines personnes, ce n’est pas gentil du tout

  8. ce « toubab toubab » peut avoir quelquechose d’agaçant. en aucun cas il ne faut lui donner un sens raciste. un ami a qui je m’en plaignais aussi m’a expliqué que si les enfants dans le rue nous disaient « bonjour madame », vu le nombre de femme qui y a toutes penseraient que c’est pour elles. explication puerile peut être mais qui personnellement m’a bien calmée….!!

  9. Coucou, j’ai lu avec attention, en tant que sénégalaise et je peux comprendre que cela blesse, surtout quand c’est la n-ième fois que l’on vous bassine les oreilles avec « Toubab ».
    Je suis du même avis qu’Aïda. Cela est loin d’être méchant, méprisant.
    La solution que je propose c’est un peu de temps et d’éducation : pourquoi au lieu de trouver une réponse qui va dans leur sens à savoir nit bou nioul, dire tout simplement et gentillement que : « cela ne me plait pas que l’on appelle toubab, d’ailleurs je m’appelle XXX, et toi ? Comment tu t’appelles etc. et la engager une discussion. C’est friendly non ? Enfin, ce n’est que mon avis. Allez, courage.

  10. Pour ma part ce « toubab » crié à tous les coins de rue m’a profondément gâché mon séjour au Sénégal plus précisément à Dakar! 😦 J’y étais pour un stage et nous faisions à peine deux pas quelque part qu’on nous criait aux oreilles du toubab toubab et les gamins venaient nous réclamer de l’argent (je n’ai pas ressenti ça comme une ovation mais plutôt y a de l’argent y a de l’argent). Au fur et à mesure des semaines, cela s’est légèrement calmé mais je ne pouvais pas faire 100m seule dans un village ou une ville sans me faire harceler 😦 Pourtant nous avions fait notre maximum pour nous fondre au paysage (vêtements très classiques, aucun signe ostentatoires….etc). Je ne leur en veux pas c’est complètement de notre faute mais les a-priori sur les blancs m’ont vraiment gêné (surtout qu’à l’époque nous étions étudiants et pas forcément plein aux as (ça n’est d’ailleurs toujours pas le cas!)….

  11. quand on saura prkoi les blancs disent « noir », « nègre », « afiricain », prkoi les arabes disent « kahla » ou « zitoun », on saura prkoi ces gosses disent « toubab ».

    • ah je suis désolée mais en France personne n’interpelle les gens en criant « le noir , l’africain ou le nègre » c’est du racisme et on peut porter plainte !
      et il n’y a pas que les gosses qui le font , il y a les adultes aussi!! et c’est un manque de respect total!

  12. Eh ben moi,j’ai beau savoir que ce n’est pas méchant généralement, j’voue ue oui, ça m’agace, c’est comme ça. Mais il y a encore plus agaçant pour moi, c’est quand un enfant pas du tout talibé ni gosse des rues me demande un cadeau, de l’argent (j’y ai droit à presque chaque sortie au parc de hann). J’ai pris le parti de rétorquer : « es-tu un talibé », ou encore « Ce sont tes parents qui t’envoient mendier? « et généralement ça sufft à décourager leurs ardeurs, mais toi,que fais-tu dans ce cas ? Maman d’enfants métis, je dois dire que ce « toubab » est aussi parfois pénible pour eux. Comme disait mon aîné quand il avat 15 as, « en France je suis un back et ici un toubab.

    • pour le moment ça ne m’est jamais arrivé qu’un gosse me demande un cadeaux par contre des ados qui m’attendent devant la boutique ou la brioche dorée en me disant : « Donne moi de l’argent je veux m’acheter des pommes (ou autre chose) » ça m’est déjà arrivé ! et je leur ai répondu en wolof de ne pas me fatiguer!!
      Je m’attend à ce qu’un jour mes enfants me disent qu’ils ont le « cul » entre deux chaises (désolée pour l’expression) , pour le moment le grand ne m’en a pas parlé ! mais je m’y prépare !

  13. Ca me rappelle des souvenirs!!!jetais aussi comme toi..des moments d’agacement phenomenaux!!des fois y avait des variantes…a la place de toubab…ct xonkh nop…qui signifie oreilles rouges!!!du coup un ami senegalais m’a invite a leur rendre la pareille en leur retorquant gnoul nop!!! Et le peu de fois ou je l’ai fait javoue que j’etais assez fiere de l’effet provoque par ma repartie…meme si derriere j’etais incapable de poursuivre la discussion en wolof!!!
    Bonne continuation a toi la toubab…et profite bien de ton retour en france ou tu vas presque regretter ces interpellations!!!hihi

    • le coup de Gnoul nopp , je l’ai fais plusieurs fois et les gens sont interloqués et en général je passe mon chemin avant qu’il n’ai eu le temps de réagir , je serais bien incapable également d’enchainer en wolof!!

  14. Ce n’est pas raciste du tout c juste une facheuse manie bien senegalaise de coller un sobriquet a tout le monde, tenez moi par exemple je me couvre la tete et personne ne se gene pour m’appeller « ibadou » meme s’ils ne savent meme pas que ca n’a rien a voir avec mon hijab. Les senegalais memes entre eux s’appellent par differents noms  » sama Toucouleur bi » ou « poulo » « serere bi », « naar bi » pour tout ce qui est arabe ou . »peuleu fouta » pour les guineens ou encore le plus pejoratif « niak bi » pour tous ceux qui sont africains noirs et pas senegalais. Ce n’est pas mechant c juste ce qui fait la beaute dece cher Senegal…

  15. Je souris en voyant cet article car en fait, vu le très peu nombre de toubab que l’on peut croiser à GUEDIAWAYE et plus particulièrement dans le quartier de Médina Gounass, c’est pratiquement minimum 50 fois par jour que j’entends ce mot résonner dans mes oreilles. C’est vrai qu’il m’a fallu un peu de temps pour comprendre que pour la majorité des enfants c’était une expression acquise chez leurs parents. Pour d’autres (adolescents) au contraire c’est une marque de mépris et là encore c’est souvent un problème d’éducation.
    Pour ma part, j’ai décidé de « fermer mes oreilles » à l’expression même si par moment j’ai envie tout comme vous d’exploser….

  16. Bonjour je suis sénégalaise mariée avec un TOUBAB 🙂 !!! Je connais les deux cultures et je peux vous dire que c’est de rien de méchant. C’est des enfants qui n’ont jamais vu de leur vie des blancs et quand ils les voient ils sont tellement impressionnés qu’ils vous accompagnent avec des Toubab, Toubab. c’est une sorte d’ovation qu’ils vous font.
    Je sais qu’en France c’est mal vu, et que pour moi si des petits fraicais me crier: Negro, Negro ca n’allait pas me plaire; mais il faut se dire que la culture est differente et que ce qui vous semble mal poli en France ne l’est pas forcément au Sénégal. Je ne suis pas entrain de défendre les Sénégalais, mais les Sénégalais sont très respectueux, si les parents ne reprennent pas leurs enfants c’est tout simplement parcque c’est pas mal poli. Ils pensent vous faire honneur. Pour ce qui est des médias je ne crois pas du tout qu’ils y’a un complot contre les blancs, on peut accuser les Sénégalais d’être cupide en pensant que tous les Francais sont riches, je mesure mes mots car je sais que ce n’est pas tout le monde, mais on ne peut les accuser de detester les blancs je parle pour la majorité. Je crois que même que certains sont complexés et vois en la France un pays idéal ainsi que ces habitants. Je ne sais pas si cela vous a aidé mais sachez que je vous comprends c’est difficile de s’immerger dans un nouveau pays, avec des cultures differents. Je vous à toutes des gros bisous et vous souhaite bon courage.

    • Oui quand ce sont de jeunes enfants je sais bien que ce n’est pas méchants , après en grandissant cela change d’intention et quand ce sont les adultes c’est encore différent … un enfant , je peux considérer ça comme une ovation venant de sa part , pour les autres je suis pas sure que ce soit encore ça! Mais comme vous le dites c’est une culture différente et ce que je peux prendre mal et irrespectueux ne l’est peut être pas! en tout cas merci pour vos explications !! 😉

  17. ahhh cette manie ! j’ai adoré ton article ! et je me pose encore cette même question… « Quelle est l’origine de cette fâcheuse habitude qui a tendance à nous taper sur le système nerveux par moment ? » ! Et c’est la même chose à Madagascar par exemple, sauf que eux c’est : « Vazaaaa » à la place de « Toubaaab » ^^ .
    Belle tactique je de répondre en leur langue, surtout dans le quartier où tu habites, ça les étonnes et après ils retiennent ta tête et évitent de te narguer la fois d’après 🙂 (moi je leur dit en malgache que je ne m’appelle pas « vazaha » mais « xxx(mon prénom) » )

    Mais ne trouves-tu pas que certains le disent innocement et gentillement (ceux là me font sourire) mais certains le font méchamment(ceux là me tappent en effet sur le système) ??

    Enfin ! je compatie !!! 🙂

    • certains le disent gentiment oui , il y a des enfants des tout petits , là ça m’énerve pas ! mais quand ce sont des adultes ou des ados qui savent très bien ce qu’ils disent alors là ça me chauffe les oreilles!

  18. On l’a tous entendu au moins une fois !! Malheureusement pas seulement par les enfants.
    Une fois j’ai répondu nitcougnoul et le petit est parti en courrant, il pleuré presque!! En passant devant chez lui toute la famille me regardaient et le petit me pointé du doigt !! Honte à moi !! lol

  19. il y a toujours eu ici, un mépris affiché des blancs, de la part d’une partie de la population. les enfants suivent l’exemple des Âinés; or chaque artiste, dirigeant, intellectuel, journaliste, DOIT prononcer une tirade anti toubab pour « valider » son niveau en quelque sorte, sinon tu n’existe pas dans le paysage audiovisuel social.

  20. En effet, chaque fois que je pose la question on me dit que ce n’est pas méchant… Je prefère faire semblant de les croire et je laisse tomber l’affaire.

  21. 🙂 je ne sais pas d’où cela vient, désolée de ne pas pouvoir répondre… par contre ca me ronge le pompon aussi…. car meme si c’est par manque d éducation (car les parents s’ils sont présents ne reprennent pas les momes) cela reste faire une différence que je ne fais pas en vivant ici… si on veut m’interpeller, « madaam »… c’est aussi en 2 syllabes….
    et j’avoue que parfois, les jours un peu « nerveux » avant de commencer… il me brule de leur répondre « salut négro »…. :/ :/ mais je me ferais taxer de raciste…. allez savoir….

    • Je sais pas c’est quoi votre manie a vous les TOUBABS (je le dis re-dis et redirai jusqu’a ma mort car ce mort n’a rien de pejoratif ne vous en déplaise) de toujours vous victimiser en ce moment mais ca commence a bien faire !! Ma chere Danielle , vous ne connaissez absolument rien a la culture Sénégalaise et vous avez le toupet de vous permettre de critiquer l’education des enfants de ce pays mais pour qui vous prenez vous ?? Avez-vous deja vu des emissions telles que Super Nanny au Sénégal ? Pascal le grand frere ? NON ! So please ..

      • Tres bien repondu! C pas une question d education du tout surtout que nous le disons sans arriere pensee aucune ou d une quelconque discrimination donc je ne vois pas comment se faire appeller « toubab » par des gamins se doit d etre retorque d’un « salut negro » et par contre la ce serait carrement raciste! Chere Danielle…

      • je n’ai aucunement commenté/critiqué l’éducation sénégalaise…. j’ai écrit « meme SI c’est une question d’éducation… nuance…. cela reste faire une différence que je ne fais pas ».
        je ne me victimise pas…. je dis que ca tape sur le systeme.
        je ne réponds pas…. je dis qu’il me brule de répondre.

        encore une fois tout est dans la nuance…. un bambin de qlq années qui interpelle ainsi, c’est mignon…. un gamin de 18 ans qui vous le crache, ca perd beaucoup de son charme.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s