WonderToubab …

Par défaut

 

l-6158Cela fait un peu plus de deux ans que nous vivons à Dakar, je suis passée par des moments où je détestais cette ville, son bruit, son anarchie circulatoire, son ambiance, sa saleté, son odeur ! J’étais dans une phase de rejet que je dirigeais contre cette ville alors  que j’avais juste l’impression d’avoir été arrachée (de mon plein grès, gné ??) à une vie que j’aimais .Nous venions  tout juste de trouver notre petit nid douillet, lumineux, spacieux, agréable à vivre avec jardin et terrasse, à moins d’un kilomètres de mes grand-mères adorées. Mon ainé s’était écrié en visitant l’appartement  pour la première fois  que c’était le paradis en courant dans toutes les pièces.On avait tout repeint,concocté une petite chambre si « choupinette » pour notre  numéro 2.

Ce fut un déchirement de le regarder se vider à mesure que les cartons remplissaient  notre container et ça ce n’est que le détail matériel,  je ne vous parle même pas de tout ce que l’on ressent lorsque l’on quitte sa famille.

Bref à mon arrivée au Sénégal j’aurais dû prendre une grande inspiration et m’auto encourager en me disant « allez ma grande, ta vie est ici maintenant et…. Tu vas kiffer grave !! »

Au lieu de ça je me suis enfermée dans ce cercle vicieux qui consiste à partir du postulat  que RIEN, mais RIEN du TOUT, JAMAIS, JAMAIS, JAMAIS ne va me plaire !

Mal partie pour construire une vie, vous allez me dire ! Et vous avez raison !

Heureusement depuis cette période sombre je me suis reprise en main et j’ai enlevé ce filtre (ou ces œillères) qui m’empêchaient de voir la vie telle qu’elle est ici !

Je comparais la façon dont j’étais arrivée au pays de la Teranga  à un saut en parachute … sans le parachute !

Et puis l’arrivée de notre bébé surprise n’avait fait que compliquer les choses malgré l’immense joie que cela nous a apportée. J’étais en quelque sorte  coincée (essaye de sortir  quand il fait 55°C à l’ombre avec un bébé de 14 mois , un nouveau-né et un « prépréado » qui se prend pour grincheux des 7 nains),  comme une pseudo princesse en haut de sa tour (ou son appart du 4ème étage) qui attendait  d’être délivrée par son beau prince charmant.

Seulement le problème c’est que  moi le  prince charmant, figurez-vous que je l’avais déjà trouvé et il vivait  avec moi dans ma tour dont il s’échappait (la chance !) chaque jour pour faire son dur labeur!

Finalement c’est la fée boulot qui s’est pointée (non sans mal j’avoue) et je fus libérée et… j’eu beaucoup d’enfants… ah non ça c’est déjà fait !!

Donc la fée boulot a toqué à la porte de mon donjon et depuis chaque jour, une toute nouvelle routine s’est installée avec l’organisation qui va avec… digne d’une caserne  militaire.

Lever à 6h, préparer pti déj, réveiller enfant N°1 , le bousculer un peu pour qu’il sorte sa tête de ses fesses ( je suis polie ) et qu’il la remette sur son cou avant de partir à l’école, sac check, gouter check,dents check, réveil du mari , bisous et bonne journée  à enfant N°1, prendre petit déj avec mari, douche si enfant N°2 et 3 ne sont pas encore réveillés , sinon freestyle total , doucher enfant N°2, l’habiller , lui mettre sa petite blouse ,faire des câlins à enfant N°3  qui est littéralement scotchée à ma jambe, déléguer la préparation des biberons à mari (ou la douche selon l’envie et la disponibilité technique de chacun qui dépend du degré de scotchage d’enfant N°3), enfin prendre sa douche et se laver les dents en même temps (gain de temps) , s’habiller , se maquiller  tout en répondant aux innombrables « mais pourquoi » de l’enfant n°2 ou les « mékéssecé » de l’enfant N°3, sac check , dent check, gouter check, arrivée de la nounou ,  bisous à enfant N°3 ,retenir une petite larme car c’est la première fois en presque 3 ans que je laisse les petits,prendre le repas de midi,mon sac , mes dossiers, enfant N°2 , sauter dans la voiture direction l’école,déposer le petit  paquet alias enfant N°2 et maa ngi dem boulot  en affrontant les embouteillage (heureusement ce n’est pas moi qui  conduit)!!

Ouf , parfois je suis presque obligée de m’arrêter trois secondes  pour vérifier  que j’oublie pas de respirer !

Je suis sur les rotules parfois et manquerais presque de m’endormir sur la banquette arrière du taxi  en rentrant à la maison , mais ce n’est que du bonheur…ne pas parler QUE de couches , biberons, fesses irritées et zizi qui gratte, rester toute une journée avec la même tenue sans qu’elle soit maculée de tâches , faire travailler son cerveau qui était en veille quand même depuis un moment, avoir une vie sociale, voir des gens …dire bonjour.

Et puis rentrer, les retrouver ENFIN  , les laisser me sauter dessus, me  couvrir de tâches , on s’en fout la machine lave comme disait ma grand-mère. Faire le plein d’amour, de bisous de câlins pour mieux affronter la journée du lendemain sans eux.

Je me sens un peu comme une WONDERTOUBAB, je me sens capable de tout gérer, boulot , entreprise du mari, mari , enfants , cours de wolof , régime , sport et bien plus encore!!

 

Dakar by job c’est nekh !! malgré embouteillages , bousculades et stress de la ville!!

Ps: mes enfants ont un prénom je te rassure , mais comme ils sont classés top secret  et que je tenais à t’épargner les surnoms ridicules dont je les affuble , la numérotation m’a parue la plus appropriée!!

Publicités

"

  1. Waouh !! On s’absente quelque temps et au retour nouvelle Toubab à Dakar : boulot, mariage et surtout une patate d’enfer !! Je suis trop contente pour toi (enfin pour vous tous car maman épanouie : enfants et maris heureux) Bizzz

  2. je suis super contente qu’enfin tu y trouve ta place, une place bien occupée mais une place rien qu’a toi ! tu as su faire abstraction de tout ce qui te déplaisait et aujourd’hui on peut lire un article d’une toubab enfin comblée … et débordée 😉 bien du courage et joyeuses fetes !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s