Archives de Catégorie: I LOVE SENEGAL

Tabaski number 4

Par défaut

tabaski

Vous connaissiez Mambo number 5, et bien pour nous c’est Tabaski number 4!

4 ans , 4 fêtes ….

les Tabaski se suivent et ne se ressemblent pas , mais elles ont un dénominateur commun : le stress, l’effervescence!

Courir acheter des tissus dans des marchés bondés , trouver quel modèle allez-vous faire  pour vous , mini vous (aka la petite princesse , le mari , les mini-lui , trouver le tailleur , harceler le tailleur  ,trouvez le bon mouton pas trop cher mais bien en chair (mission impossible) etc…

il est presque minuit et la Tabaski c’est demain , à l’heure où je vous parle , je ne sais plus comment je m’appelle, j’ai passé ma journée chez le coiffeur avec toute la smala, tresse plaquées pour la princesse , coupe Davala pour les ptit mecs (qui ressemblent à des minis Neymar ) et rien pour moi !! pas le temps , de toute façon le musoor fera l’affaire! et puis entre nous je vous avoue que me torturer le cuir chevelu n’est pas mon sport favori!

Côté garde robe: Les tenues sont presque prêtes ,les babouches en rang dans le couloir ,mais il reste la robe de ma fille qui est coincée chez le tailleur qui ne me répond plus ! aaaaaaaaaaaaaaaaaah! pas grave j’ai un plan B ! C’est pas faute de l’avoir harcelé , je crois que je n’ai pas encore la bonne technique , j’ai toujours une tenue qui traîne comme ça , l’histoire se répète indéfiniment .

Cette année encore, le jour de la Korité , je menaçais le tailleur en m’asseyant en face de sa machine à coudre jusqu’à ce qu’ il ait fini!

Ce n’est pas faute de répéter après chaque fête à qui veut l’entendre ,que l’année prochaine on ne m’y prendra  plus, je ferais tout faire à l’avance !! mais bien sur on y croit tous !! même si je suis devenue une experte en tissu, il y a encore du boulot côté logistique.

Côté nourriture:j’ai passé ma soirée dans les oignons , les pommes de terre sont découpées , il ne faut surtout pas oublier les sacro-saintes frites de mon fils , la marinade , la sauce aux oignons , la vinaigrette, n’attendent que le sacrifice du mouton pour entrer dans la danse.

alors voilà c’est notre 4ème fête , la première nous n’étions que 4 et ne savions même pas que quelqu’un allait nous rejoindre.

Demain on se fera l beaux tous les 5 dans nos bazins qui brillent, nous iront prier, on sacrifiera le mouton (que j’entend d’ailleurs bêler en bas de l’immeuble …il sent la fin) on partagera un bon repas , on fera notre traditionnelle photos de Tabaski.

Nous passerons une bonne journée entourée de la famille et nous aurons le plaisir de faire découvrir la fête à quelques amis , c’est ça l’esprit Tabaski.

Lundi les rues de Dakar seront vides , puis la vie reprendra son court , jusqu’à la prochaine montée d’adrénaline , jusqu’à ce que les rues soient à nouveau envahies de moutons, jusqu’à ce que la prochaine fête soit dans toutes les têtes !

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une bonne fête de Tabaski:

Dewenati!!! Baal leen ma akh! Yallah na ñu Yallah boole baa

Publicités

Une Toubab à Ndar

Par défaut

999627_440725769362194_614847029_n

Sortir de Dakar, pour le moment était inédit pour moi, un enterrement à Mbao  , une ou deux virées au Lac Rose (qui n’est rose que quand je n’y vais pas apparemment !), voilà ce que je connaissais du Sénégal.

J’ai toujours voulu voir, visiter , découvrir un autre Sénégal que celui de Dakar !

Dakar n’est pas le Sénégal, comme Paris n’est pas la France, m’a-t-on dit !

Pas facile d’embarquer toute la petite famille pour partir à l’aventure… il ne restait plus qu’à attendre, et attendre encore que les enfants grandissent un peu.

Et le moment est venu, l’idée a germé dans notre tête, nous devions nous marier civilement un vendredi et nous nous sommes dit : «  et pourquoi pas un week-end à Saint-Louis, sans les enfants ! »

J’étais réticente, la mère extrapoule que je suis a tendance à un peu beaucoup trop couver ses oisillons, mais l’envie de se faire un weekend end  en amoureux  sans partager  ma nourriture avec qui que ce soit de moins d’1m20 me réjouissait au plus haut point !!

Alors c’était parti, la destination toute trouvée…direction Saint-Louis !

Mon mari est un « Domou Ndar » bien que né à Paris, sa famille étant originaire de Saint-Louis.

Nous avons donc pris la route le samedi matin, le lendemain du mariage en ayant dormi que quelques petites heures.

La route fut longue, beaucoup de camions ralentissaient la circulation. Je trouvais la route étonnamment bien faite, sans nid de poule.

Je mitraillais le chemin avec mon appareil photo, les Mosquées, les arbres, les pastèques que l’on vend au bord de la route, j’étais surexcitée.

Nous sommes arrivés à Saint-Louis et j’ai découvert cette odeur si particulière, celle du fleuve mêlée à l’iode de la mer.

Je ne savais plus où regarder, à droite à gauche, des couleurs, partout, une explosion de couleur… Nous traversons le pont, l’imposant Pont Faidherbe qui est d’ailleurs le pont le plus léger du monde …. Quoi vous ne connaissez pas cette vielle blague ?

Il est léger car il est fait d’herbe … je sais, je sais, vanne creuse mais je ne pouvais pas m’en empêcher !

Nous faisons rapidement un tour de l’Ile, je suis comme une enfant surexcitée, je découvre avec plaisir cette architecture si particulière, nous arrivons à notre maison d’hôtes « sunu keur », notre maison en wolof ;

Elle porte bien son nom, on s’y sent chez soi , tout y est charmant , la cour intérieure me plait je me vois bien y vivre , j’imagine comment mes enfants  aimeraient cet espace , je rêve de l’aménager à mon goût. Je rêve, je suis en plein rêve.

Saint-Louis est calme, Saint-Louis est paisible.

Nous mangeons un tiep bou dienn  fait avec le riz du fleuve, dans un petit resto  sympa.

Nous décidons ensuite faire le tour de la ville en calèche, so romantic ! Le guide nous fait découvrir la ville, et à notre première halte , nous manquons de nous étouffer de rire .

Celui qui juste que là parlait en wolof au téléphone avec un accent bien prononcé, se transforme en Bernard de la Villardière en un instant, laissant tomber ses « r » roulés, ses intonations chantées au profit d’un accent faussement parisien.

Il nous fera faire un tour inoubliable accompagné de blagues les unes plus drôles que les autres.

Je suis comme une gamine, Saint-Louis est magique, j’ai envie de tout voir, nous marchons dans les rues de la ville, tout est goudronné, les marchands ambulants , peu nombreux ne nous embêtent même pas . Il y a peu de voiture, nous marchons même au milieu de la route, je me sens bien, apaisée.

Le samedi soir se termine avec un repas typiquement Saint-Louisien, crabe farci à la Saint-Louisienne, poisson farci à la Saint-Louisienne , cocktail sans alcool  « Domou Ndar » , glace au bouye en dessert et le tout  agrémenté du floc floc que fait l’eau du fleuve sur une barque et avec une vue sur le Pont Faidherbe Illuminé.

Magique !

Le dimanche matin, direction l’hydrobase  et là c’est comme un évidence, soyons fous, quittons Dakar, venons vivre à Saint-Louis !!

Une plage sans début, ni fin, faite de sable blanc, une eau limpide, je ne vois même pas les quelques déchets ramenés sans doute par les vagues.

Je ne vois que cet océan à perte de vue, ce paysage surréel.je m’émerveille de tout , ces  petits crabes qui sortent du sable  par de petits trous et se dépêchent d’y rentrer en nous voyant approcher, ce troupeau de zébus qui fait sa petite balade  du matin sur la plage.

Je filme, je prends en photo, je ne veux pas que ça s’arrête, je pense aux enfants qui seraient fous de joie de courir dans cette immensité !

Nous quittons l’hydrobase pour nous rendre à l’embouchure, le vieux rencontré à l’hydrobase nous assure qu’il ne faut marcher que 50 mètres, une fois la voiture garée.

Nous marcherons  plus de deux heures, les pieds dans l’eau, suivant la mer, nous rencontrerons un pécheur bien sympathique, des petits oiseaux exécutant une chorégraphie des plus gracieuses, des mouettes majestueuses.

Nous en ressortirons avec des coquillages, des tonnes de coquillages en souvenir et une insolation  pour moi !

Le week-end se terminera par une visite de la famille et un « c’est bon » dans un petit restaurant.

C’est avec tristesse que je quitterais «notre maison » mais avec les yeux remplis d’étoiles.

Saint –Louis est magique ! (oui je sais ça fait 10 fois que je le dit !)

J’organise  dans ma tête déjà notre prochain voyage avec les enfants cette fois et je rêve qu’un jour je puisse finir  mes jours à Ndar.

Saint-Louis est magique !

Bonne et heureuse année 2014

Par défaut

400_F_56734096_HDeI3mm1CpNFyqmR8INpGFQOT1nn6etE

Chaque année,  les gens se livrent à une tradition  des plus bizarres vers la fin du mois de décembre :

Prendre des bonnes résolutions !!

Avec ces nouvelles bonnes résolutions vient le paquetage d’anciennes vieilles bonnes résolutions non tenues des années précédentes !!

Je fais partie de ces gens là je vous rassure c’est pour ça que je me permets de me moquer !!

Donc me voilà, devant mon ordinateur  prête à lister tout ce que je vais désormais arrêter de faire (comme me goinfrer de chocolats) et au contraire ce que je vais commencer à faire (plus de sport par exemple !)

La première bonne résolution serait déjà de tenir toutes ces résolutions que l’on prend au cours de l’année et qu’on se met à lister juste avant nouvel an, du genre «  promis juré j’arrête de boire en 2014, hic ! »

Je consulte mon petit paquetage de résolution archivées, il y a du régime, il y a du sport, il y a  du « j’arrête de râler », il y a du « je trouve un job », « j’apprends le wolof »…

Je me rend compte que c’est pas si mal en fait, je suis toujours grosse (pas bien), je fais toujours du sport (même si j’en fais un peu moins ces derniers temps), je râle toujours autant (pas bien du tout) , je bosse et je prend des cours de wolof ! Pas mal  du tout quand même  3 sur 5 !!

Et là je me dis que ça sert à rien  tout ça alors cette année j’ai pris une résolution : j’arrête de prendre de bonnes (ou des mauvaises) résolutions !!

Je vais plutôt faire une liste de ce que j’aimerais faire en 2014 et la liste se complètera au fil des jours

Alors voici ma « To do List » cuvée 2014

1)      Aller visiter le phare des Mamelles et y faire un pique nique

2)       Faire du Presse café mon rendez vous commérage du dimanche entre copines après l’aquagym

3)      Acheter un livre par mois à la librairie  des  4 vents (un pour les enfants et un pour moi !!)

4)      M’inscrire au CCF

5)      Manger des sushis une fois par mois

6)      Cuisiner un ceebu jën bu jaga  toute seule en ayant acheté tout ce qu’il faut au marché castor ou tilène

7)      Aller à un concert  de Philipe Monteiro

8)      Aller à Gorée et visiter TOUTE l’île

9)      Siroter un cocktail (sans alcool je précise !)  à l’hôtel Sokhamon au coucher de soleil

10)   Faire des grillades de poisson sur la plage des Mamelles  avec des amis et la famille

11)    Aller à Popenguine

12)   Louer une maison à saly pour les vacances

13)   Fêter notre premier anniversaire de mariage par un weekend romantique  au Lamantin Beach

14)   Retourner à Saint-Louis, encore et encore

15)   Manger au Flamingo avec vue sur le pont Faidherbe illuminé  et cette fois-ci : prendre l’appareil photo !!

16)   Voir les Daara J en concert

17)   Acheter un collier de chez Miswudé voir plusieurs

18)   Aller à la FIDAK, 3 ans que je la rate !!

19)   Économiser pour passer Noel en France (utopie quand tu nous tiens !)

20)   Trouver enfin où acheter des vêtements (et sous-vêtements) à  Dakar (un juste milieu entre le fugg jay et le Sea plaza !

21)   Faire le plein de wax  au marché HLM

22)   Et donc me faire faire plein de jolies robes

23)   Trouver où acheter des perles

24)    Et donc faire mes bijoux moi-même

25)   Changer de couleur de cheveux …ou pas

26)   Devenir bénévole dans une association et aider les enfants

27)   Aller à la réserve de  Bandia

28)   Aller tout en haut du Monument de la Renaissance, juste pour la vue !!

29)   Faire pousser des légumes sur ma terrasse

30)   Conduire plus  dans Dakar

31)   Aller à la piscine plus régulièrement avec les enfants

32)   Trouver d’autres activités à faire à Dakar avec les enfants

33)   Faire du vélo avec les enfants

34)   Louer une maison sur Ngor et y passer le weekend

35)   Aller sur l’Ile aux oiseaux

36)   Faire un « Dakarcitytrip », appareil photo à la main

37)   Trouver un magasin bio pas cher et trouver des produits naturels pour éliminer tous les produits chimiques de notre salle de bain

38)   Rentrer dans une taille de vêtement « normale »pour pouvoir aller m’acheter des fringues chez mango (par petite dose)…en cours!!

39)   Tester chaque mois un nouveau resto en famille ou en amoureux

40)   Aller à un autre fugg jay que celui de Ouakam

41)   Faire une rencontre entre blogueurs /euses du Sénégal

42)   Aller à n’importe quel événement qui se passe dans la résidence de l’ambassadeur des Pays-Bas, juste pour encore rêver  de m’installer dans cette sublime maison !

43)   Découvrir Dakar encore et encore, pour devenir une vraie Dakaroise qui connait tous les bons plans et les bonnes adresses !

44)   Jouer à la LONASE juste pour rire

45)   Aller au Lac Rose et faire du cheval

46)   Aller au Casino pendant Noel et prendre une photo  avec Tigrou

47)   Trouver un père Noel à Dakar et faire une photo avec lui et les enfants

48)   Aller à un festival de musique n’importe lequel mais avec une préférence pour le festival de Jazz de Saint-Louis !

49)   Acheter du poisson aux pécheurs sur la plage juste quand ils reviennent de mer

50)   Faire de Dakar notre chez nous !

Tout est sorti en vrac comme ça , au cours de l’année d’autres idées viendront ,d’autres ne me plairont plus ! Mais l’essentiel de 2014 sera consacré à tout faire pour que le Sénégal devienne encore plus MA maison !!

 Je vous souhaite alors pour 2014 : de la joie, du bonheur, de la tendresse, des bébés, des mariages, du sexe, de la bonne humeur, de la folie, du romantisme, de l’argent , des voyages , des découvertes , et la santé surtout !!

BONNE ET HEUREUSE ANNEE  2014

Fireworks cluster

Ne me dites JAMAIS que je n’aime pas le Sénégal !!!!

Par défaut

 P1010827

Souvent on m’a reproché et encore récemment de ne dépeindre que les mauvais côtés de la vie au Sénégal, en somme de ne faire que critiquer le pays qui m’a gentiment accueillie et de n’en voir que les côtés négatifs.

J’avoue  que cela  peut être vrai par moment, car je regarde le Sénégal avec un œil « neuf » ou tout du moins un œil pas habitué à certaines situations ! Je vois peut être la paille dans l’œil du voisin (le Sénégal) mais pas la poutre dans le mien (la France)  pourrais t’on me dire ?

Je pense que c’est juste que ce qui me saute aux yeux et qui m’horripile parfois, les habitants du pays n’y font certainement plus attention. (Et en même ma réputation de râleuse en tant que française qui se respecte, me précède !!)

On ne vit pas dans un monde de bisounours et je l’ai souvent dit dans mes nombreux coups de gueule,!

Pendant que le pays était en pleine crise lors des élections présidentielles de 2012 et que je craignais pour mon propre avenir et celui des miens, je n’allais pas te faire un article  te racontant à quel point « oh c’est génial de vivre au Sénégal !»

Quand récemment une pénurie d’eau est venue assoiffer tout Dakar et que moi-même je me demandais si le lendemain j’aurais de l’eau pour laver mes enfants ou si on allait trouver de la Kirène pour étancher notre soif, je n’allais pas te narrer mes aventures à la piscine du Club Med et  te vanter les mérites d’habiter dans un pays où le  soleil brille  toute l’année !

Quand dehors je croise des Talibés, ou des femmes mendiant sur leur chaise roulante avec leur bébé au dos, je ne vais pas ensuite te parler  de la mer si jolie, des mangues si juteuses, des grillades de poissons qu’on peut se faire sur la plage et qui ne coûtent quasiment rien !

Quand je reçois plusieurs mails dont un du Consulat qui m’informe qu’il faut être vigilante car de nombreuses agressions ont lieu ces derniers temps et particulièrement d’après eux dans le quartier où j’habite, je ne vais pas te faire les louanges de mon quartier si animé et si agréable à vivre, ni de la légendaire Teranga !

Quand j’entends aux infos qu’à cause de la négligence et de la nonchalance régnant ici  des immeubles s’effondrent (et ça je l’ai vu de mes propres yeux ICI ) et des Daaras brûlent faisant de nombreuses victimes (des enfants, bon sang!!), je ne vais pas faire comme si rien ne se passait, je ne vais pas fermer les yeux et penser à mon prochain article et rire toute seule du dernier jeu de mot à la con qui m’a traversé l’esprit ! Non !

On m’a dit qu’avant j’étais drôle et que maintenant je ne le suis plus, peut- être, mais c’est la société qui veut ça …pas la société sénégalaise en particulier, non !  J’ai perdu de mon optimisme parce que je vois que la planète sur laquelle on a fait naître nos enfants est à la dérive ! J’en avais conscience avant, je ne suis pas née de la dernière pluie, je ne suis pas naïve non plus, mais je pense que ça me pèse et m’inquiète de plus en plus !

Quand mes enfants sont malades et que je ne trouve aucun médecin car on est un lendemain de fête (ça arrive aussi en France !)  Et que je me retrouve dans un hôpital miteux, avec des heures et des heures de files d’attente, avec une centaine d’enfants  malades qui  regardent tous dans le vide, amorphes !  Que l’hôpital est sale et  que tout les patients peu importe ce qu’ils ont ,sont tous dans la même pièce , de minuscules  bébés avec des cathéters pour les soins enfoncés dans leurs petits crânes , à côté d’autres enfants sous oxygène et qu’il y a un sacré danger que tout ces enfants là , y compris les miens  ressortent  encore plus malades qu’ils n’y sont entrés à cause d’infections nosocomiales en tout genre , je ne vais certainement pas te dire que c’est génial , que le Sénégal est un pays avec un super système médical !!

Non j’en sors bouleversée , j’en sors inquiète avec mon cœur de maman qui a peur !

Quand je vois  après avoir poussé un cri du cœur sur ma page facebook   que certaines personnes me disent de rentrer chez moi si je ne suis pas contente , et que ces même personnes pensent que je dénigre leur pays , et bien ça me détruit , car c’est loin  d’être le cas !

J’aimerais tout les jours te parler du Sénégal  riche de sa culture,  et surtout de sa diversité  culturelle , riche de sa chaleur humaine, de cette fameuse Teranga  , de la gentillesse de son peuple … j’aimerais te compter à quel point  ses paysages , sa nature m’a coupé le souffle, à quel point sa capitale  cernée par la mer  est enivrante, surprenante  , qu’il me  suffit de regarder le coucher de soleil faire briller de mille feu l’océan pour être regonflée à bloc   !

Alors oui, il fait beau, il fait chaud, le soleil brille, oublié la grisaille ! Il a la mer, la vie y est plus douce, moins stressante, les gens sont toujours heureux, chaleureux, ouverts d’esprits, compréhensifs, accueillant, bienveillant… ça ressemble à une pub pour promouvoir le tourisme  çà  !!

Mais malheureusement  il y a d’autres réalités comme partout en ce bas monde!!

Le Sénégal est un beau pays, j’aime le Sénégal, c’est le pays de mon mari  et j’aime le Sénégal qui est en lui, j’aime  ce dont il rêve  pour son pays, j’aime sa façon de parler en ponctuant les phrases de  petits mot en wolof , j’aime sa « sénégalitude » !

C’est le pays de mes enfants, et je suis heureuse de les élever ici, de les entendre balbutier leurs premiers mots de wolof, d’entendre ma fille  de 17 mois « chanter » l’appel à la prière !

J’aime entendre mon fils de deux ans et demi  voir son repas arriver sur la  table et me gratifier d’un « diadieuf waye », et l’entendre dire tout bas Bismillah avant de le commencer !

J’aime à  ne pas avoir à m’inquiéter de leur éducation religieuse, qu’ils puissent choisir  leur voix  et qu’on les respecte pour ce choix ! J’aime voir à quel point  les communautés religieuses cohabitent en paix (et ce n’est pas de l’utopie , c’est la réalité !) , j’aime recevoir du ngalakh à la fin du Carême  et partager mon mouton de la Tabaski !

C’est devenu mon pays et je l’aime  aujourd’hui autant que je le détesterai demain, cette relation haine /amour est saine !

J’ai cette même relation  avec la France mon pays d’origine !

Ne pas aimer le Sénégal ce serait se foutre de tout ce qu’il s’y passe  , vivre comme une expat  avec  ses « servants » , et prendre les gens de haut  , ne pas se mélanger au peuple, aux locaux … ne pas aimer le Sénégal ce serait n’être que de passage et fermer les yeux  jusqu’à ce que je parte d’ici …ne pas aimer le Sénégal ce serait publier des articles drôles sur les cafards , la circulation , les mouches et autres futilités sans jamais aborder la vraie vie !

Si je décide de parler de ce qui ne va pas ce n’est pas de la critique facile, c’est un constat ! et même si je n’ai pas de solutions pour  faire avancer certaines choses (bien que j’y réfléchisse constamment !), en parler c’est déjà ne pas se voiler la face , ne pas faire l’autruche  et si ça peut faire réagir ne serait-ce qu’une personne …ce sera déjà  gagné  pour moi !!

 Alors ne me dites jamais que je n’aime pas le Sénégal !!

 

PS: si vous avez aimé cet article , n’hésitez pas à la partager!!

Les Lions de la Teranga et la CAN 2013

Par défaut

Je vais vous parler d’un sujet qui me passionne : le FOOT

Mouahahahah si tu me connais IRL (In Real Life pour les incultes) tu sais que je te baratine là car je suis allergique à cette chose, pardon ce sport.

Mais devant la passion que suscite ce sport au Sénégal  (et ailleurs), je ne peux que m’interroger, m’étonner et essayer de découvrir le lien qui existe entre le peuple Sénégalais et son équipe.

Ma rencontre avec le foot Sénégalais s’est faite il y a une bonne dizaine d’année avec le super but de Papa Bouba Diop !!J’avais dansé le Sabar devant mon poste de TV, bon ok ce n’est pas vrai mais j’étais super contente que le Sénégal gagne à l’époque.

Depuis que je suis installée au Sénégal, j’hallucine à quel point le pays « ralenti » à chaque match de son équipe. Pour la précédente CAN c’est comme si tout le pays avait suspendu son activité, pas un chat dans les rues.Tout le monde était vissé sur son canapé ou sur la chaise du boutiquier du coin entrain de suivre attentivement chaque match, au moindre but marqué la rue s’enflammait, les gens criaient, tu les entendais même sauter de joie dans leur appart en dessous de chez toi.Quand l’adversaire marquait, on entendait un bruit sourd de mécontentement et quelques insultes pour l’entraîneur émanant des quatres coins de Ouakam !

Pour le dernier tour des qualifs  de la CAN 2013, les Lions de la Teranga affronteront les Eléphants de la Côte d’Ivoire. Avoue quand même qu’un Lion çà a plus de classe qu’un éléphant (sans vouloir vexer  nos amis Ivoiriens !!)

Mais au fait pourquoi un lion ?

Là j’ai googelisé car à vrai dire je n’en savais rien.

C’est l’animal  symbolique du pouvoir, avant la présence française le Roi était un Roi-Lion-Soleil-Dieu.
(source le site du gouvernement Sénégalais)

Aucun autre animal ne pourrait mieux représenter le Sénégal, le Roi des animaux, symbole de courage et de loyauté.

Le 8 septembre prochain 11 Lions joueront sous les couleurs du drapeau sénégalais, drapeau emprunt d’une significative très forte .Je pourrais te conter toute l’histoire de ce drapeau mais wikipédia est là et ce ne serait pas intéressant d’en faire un copié collé. Je vais seulement te parler de l’étoile qui se trouve au milieu du drapeau, étoile à 5 branches signifiant l’ouverture du Sénégal aux 5 continents. Une étoile de couleur verte, couleur de l’espoir de cette nation, l’espoir du peuple sénégalais… un peuple, un but, une foi…

Je m’éloigne un peu du  sujet me diriez vous et je vous répondrais  que non car certes le foot est un sport  et en tant que femme n’aimant pas ce sport, il serait facile pour moi de trouver çà ridicule ce déchainement de passion pour 22 types en short courant derrière un ballon.Mais en voyant tout un peuple , une nation, des milliers de sénégalais au cœur de Lion  derrière son équipe je ne peux que m’incliner et qui sait je serais peut être emportée par la fièvre des Lions de la Teranga  et je vibrerais derrière mon poste de TV!!

L’hymne Sénégalais écrit par Senghor dit : « Le lion rouge a rugi. Le dompteur de la brousse ».

Alors allons dompter les éléphants.

Rendez-vous donc le 8 septembre

Ps : Senghor écrivait également  dans son hymne « le Bantou est un frère et l’Arabe et le Blanc »
Senghor avait tout compris ! Il est facile pour moi  d’être donneuse de leçons, vous allez dire que ces blancs là on toujours leur mot à dire. Non ce n’est pas le but, je pense juste que moi Aleyna , française, 30 ans , maman de trois enfants , je ne suis pas responsable de la colonisation , de l’esclavage ou encore de la façon dont on traite les étrangers en France. Non moi Aleyna , 30 ans , Française , amoureuse du Sénégal , maman de trois enfants , fils de cette nation, je ne désire que sa prospérité et j’ai l’utopie que ma modeste contribution puisse faire évoluer les mentalités ( ne serait-ce que d’une personne )

La Toubab devient ambassadrice du Sénégal !!

Par défaut

 

Mais non pas une vraie, genre super job  à l’Ambassade de France avec  un super salaire et des horaires de glandeur.

Non j’ai l’honneur de participer à un très beau projet nommé  « I LOVE SENEGAL », et d’en devenir l’une des ambassadrices.

A l’initiative de ce projet  la page Sénégal, qui réunit déjà plus de 139 000 likers ou plutôt devrais je dire Lovers !!

Le Sénégal tu ne peux pas te contenter de  le « liker » c’est beaucoup plus fort que çà, le Sénégal , te séduit, t’ensorcèle ,te maraboute, Le Sénégal ne peut pas te laisser indifférent, une histoire te lie à vie à ce pays…une histoire de « love »

Pour en revenir à nos moutons, ce projet késako , kiskicist( la version marocaine de qu’est-ce que c’est ),Li Lan la ?

Ce projet à pour but de faire  la promotion de ce beau pays de la Teranga.

Comment s’y prendre ?

Avec plus de 670 000 facebookers sénégalais et des milliers d’autres intéressés, voir passionnés par le pays de la Teranga à nous de nous servir de ce merveilleux outil qu’est internet et faire en sorte que la destination Sénégal redeviennent une destination phare pour les touristes du monde entier

A nous de trouver les mots pour décrire ce dépaysement, cette chaleur, cet accueil  si particulier, ce gout de l’hospitalité qu’à ce peuple, de vanter ces coutumes  si agréables  qui créent une expérience qu’on ne trouve pas en Europe, en Asie, ou au Moyen Orient.

Faisons de  ce beau pays la destination incontournable pour découvrir l’Afrique noire dans toute sa splendeur. Dévoilons le métissage culturel à la Sénégalaise, l’harmonie et la diversité culturelle qui caractérisent ce pays.

A travers ce projet faisons bouger les choses, n’hésitez pas à partager la page Sénégal et mon blog  entre autre (ben oui un peu de pub çà ne fait  pas de mal non plus).

A nous de mettre en lumière tout le potentiel des artisans, du savoir faire Sénégalais.

Partageons les créations des artistes, aidons les à faire connaitre leur talents, à exporter la musique Sénégalaise, la culture Sénégalaise.

Et pour commencer si ce n’est pas déjà fait courez vite liker la page Sénégal

https://www.facebook.com/SenRegal  (je vous mets le lien comme çà  car mon serveur ne veut pas m’écouter et me faire des jolis liens tout discret!!)

Car plus on est de fous plus on riz, euh excusez moi c’est le tiep bou dienn qui  me monte au cerveau