ah la Journée de la Femme!!

Par défaut

images

Ah la journée de la femme !!  Quelle magnifique initiative !

Une journée, rien qu’à nous, mais quel honneur…24h, une journée…sur 365 jours !

Le matin du 8 mars tu te lève et tu regardes la tv, des émissions sur comment se faire belle pour plaire aux hommes, à son conjoint, à son mari polluent l’espace audiovisuel. Mais oui bien sûr  c’est NOTRE journée alors on doit se faire belles pour EUX ! Non mais attend un peu, ce n’était pas notre journée qu’ils avaient dit ?? Je suis sûre que ce jour là la plupart des femmes auraient envie de rien faire pour changer !!

Dans les journaux, des petits dessins sympatoches à souhait montrant un homme si gentil avec sa femme, lui disant de laisser tomber le ménage, c’est SA journée, elle n’aura qu’à le faire demain, ben oui faut pas rêver quand même cette faignasse merveilleuse femme se la coule douce une fois par an c’est déjà beaucoup, non ?

La journée de la femme à la base rappelle moi  quel était son but ? Tu ne le connais pas ? Normal  tout ce qu’on en voit ce sont des railleries, des vannes douteuses, quelques reportages  qui montrent quelques combats menés par de grandes femmes  Mais  on s’éloigne de plus en plus  du but de cette journée. A cause de qui ? Les médias bien sûr, ceux là même qui montrent une Afrique Misère, une Afrique poubelle ! Enfin bref ça c’est un autre sujet !

Petit historique au cas où tu ne connaîtrais pas l’histoire  de cette journée : La journée de la femme ou journée internationale de la femme est un concept qui existe depuis 1910. A l’époque, des femmes danoises avaient créé ce concept afin de permettre aux femmes de voter.

(PS : La France a attendu jusqu’en 1982  pour décréter le 8 mars Journée de la femme ! )

Le but de cette journée est de faire le point chaque année sur les combats menés dans l’intérêt de la femme, que cela soit d’un point de vue social ou du point de vue des droits.

A l’heure actuelle même si cette journée est tombée sous le coup du marketing à gogo, un peu comme la Saint Valentin la journée de la femme est plus qu’essentielle afin de faire en sorte que la femme ne soit plus victime, qu’elle puisse choisir elle-même la vie qu’elle désire mener, qu’elle ne soit plus l’objet de trafics ignobles.

Mais sans faire du féminisme de salon de thé : Si une seule journée par an est consacrée aux droits des femmes, doit-on comprendre que les 364 autres les occultent ?

Après avoir clamé haut et fort  tout mon samedi à qui voulait l’entendre, que tout ceci n’était  qu’une vaste connerie  que ce doit être tous les jours le 8 mars. Je suis rentrée chez moi  où m’attendait un joli bouquet de rose et des fraises ! Ce qui est sur c’est que le 9 Mars  est depuis décrété la journée internationale de mon  mari !

Publicités

Une Toubab à Ndar

Par défaut

999627_440725769362194_614847029_n

Sortir de Dakar, pour le moment était inédit pour moi, un enterrement à Mbao  , une ou deux virées au Lac Rose (qui n’est rose que quand je n’y vais pas apparemment !), voilà ce que je connaissais du Sénégal.

J’ai toujours voulu voir, visiter , découvrir un autre Sénégal que celui de Dakar !

Dakar n’est pas le Sénégal, comme Paris n’est pas la France, m’a-t-on dit !

Pas facile d’embarquer toute la petite famille pour partir à l’aventure… il ne restait plus qu’à attendre, et attendre encore que les enfants grandissent un peu.

Et le moment est venu, l’idée a germé dans notre tête, nous devions nous marier civilement un vendredi et nous nous sommes dit : «  et pourquoi pas un week-end à Saint-Louis, sans les enfants ! »

J’étais réticente, la mère extrapoule que je suis a tendance à un peu beaucoup trop couver ses oisillons, mais l’envie de se faire un weekend end  en amoureux  sans partager  ma nourriture avec qui que ce soit de moins d’1m20 me réjouissait au plus haut point !!

Alors c’était parti, la destination toute trouvée…direction Saint-Louis !

Mon mari est un « Domou Ndar » bien que né à Paris, sa famille étant originaire de Saint-Louis.

Nous avons donc pris la route le samedi matin, le lendemain du mariage en ayant dormi que quelques petites heures.

La route fut longue, beaucoup de camions ralentissaient la circulation. Je trouvais la route étonnamment bien faite, sans nid de poule.

Je mitraillais le chemin avec mon appareil photo, les Mosquées, les arbres, les pastèques que l’on vend au bord de la route, j’étais surexcitée.

Nous sommes arrivés à Saint-Louis et j’ai découvert cette odeur si particulière, celle du fleuve mêlée à l’iode de la mer.

Je ne savais plus où regarder, à droite à gauche, des couleurs, partout, une explosion de couleur… Nous traversons le pont, l’imposant Pont Faidherbe qui est d’ailleurs le pont le plus léger du monde …. Quoi vous ne connaissez pas cette vielle blague ?

Il est léger car il est fait d’herbe … je sais, je sais, vanne creuse mais je ne pouvais pas m’en empêcher !

Nous faisons rapidement un tour de l’Ile, je suis comme une enfant surexcitée, je découvre avec plaisir cette architecture si particulière, nous arrivons à notre maison d’hôtes « sunu keur », notre maison en wolof ;

Elle porte bien son nom, on s’y sent chez soi , tout y est charmant , la cour intérieure me plait je me vois bien y vivre , j’imagine comment mes enfants  aimeraient cet espace , je rêve de l’aménager à mon goût. Je rêve, je suis en plein rêve.

Saint-Louis est calme, Saint-Louis est paisible.

Nous mangeons un tiep bou dienn  fait avec le riz du fleuve, dans un petit resto  sympa.

Nous décidons ensuite faire le tour de la ville en calèche, so romantic ! Le guide nous fait découvrir la ville, et à notre première halte , nous manquons de nous étouffer de rire .

Celui qui juste que là parlait en wolof au téléphone avec un accent bien prononcé, se transforme en Bernard de la Villardière en un instant, laissant tomber ses « r » roulés, ses intonations chantées au profit d’un accent faussement parisien.

Il nous fera faire un tour inoubliable accompagné de blagues les unes plus drôles que les autres.

Je suis comme une gamine, Saint-Louis est magique, j’ai envie de tout voir, nous marchons dans les rues de la ville, tout est goudronné, les marchands ambulants , peu nombreux ne nous embêtent même pas . Il y a peu de voiture, nous marchons même au milieu de la route, je me sens bien, apaisée.

Le samedi soir se termine avec un repas typiquement Saint-Louisien, crabe farci à la Saint-Louisienne, poisson farci à la Saint-Louisienne , cocktail sans alcool  « Domou Ndar » , glace au bouye en dessert et le tout  agrémenté du floc floc que fait l’eau du fleuve sur une barque et avec une vue sur le Pont Faidherbe Illuminé.

Magique !

Le dimanche matin, direction l’hydrobase  et là c’est comme un évidence, soyons fous, quittons Dakar, venons vivre à Saint-Louis !!

Une plage sans début, ni fin, faite de sable blanc, une eau limpide, je ne vois même pas les quelques déchets ramenés sans doute par les vagues.

Je ne vois que cet océan à perte de vue, ce paysage surréel.je m’émerveille de tout , ces  petits crabes qui sortent du sable  par de petits trous et se dépêchent d’y rentrer en nous voyant approcher, ce troupeau de zébus qui fait sa petite balade  du matin sur la plage.

Je filme, je prends en photo, je ne veux pas que ça s’arrête, je pense aux enfants qui seraient fous de joie de courir dans cette immensité !

Nous quittons l’hydrobase pour nous rendre à l’embouchure, le vieux rencontré à l’hydrobase nous assure qu’il ne faut marcher que 50 mètres, une fois la voiture garée.

Nous marcherons  plus de deux heures, les pieds dans l’eau, suivant la mer, nous rencontrerons un pécheur bien sympathique, des petits oiseaux exécutant une chorégraphie des plus gracieuses, des mouettes majestueuses.

Nous en ressortirons avec des coquillages, des tonnes de coquillages en souvenir et une insolation  pour moi !

Le week-end se terminera par une visite de la famille et un « c’est bon » dans un petit restaurant.

C’est avec tristesse que je quitterais «notre maison » mais avec les yeux remplis d’étoiles.

Saint –Louis est magique ! (oui je sais ça fait 10 fois que je le dit !)

J’organise  dans ma tête déjà notre prochain voyage avec les enfants cette fois et je rêve qu’un jour je puisse finir  mes jours à Ndar.

Saint-Louis est magique !

Vous reprendrez bien un peu de Gné?

Par défaut

 

images

Petit rappel, au cas où vous auriez oublié le principe de cette rubrique. Les phrases en gras sont les requêtes tapées sur les moteurs de recherches pour accéder à mon blog , en dessous je m’amuse à les commenter, car je trouve ça plutôt rigolo parfois !! donc voici un florilège des plus drôles!

Suis -je prête pour la polygamie?

Pardon ?

Fier babtou

Ouech ouech suis trop refiè d’être une caisefran !!

Parents cherche baby pitter à dakar

Pour garder un pittbull ?

Domoda blanquette

Cuisine métissée ?

Soeur ne porte pas de culotte

Cochonne va !!

Secouage de gros seins

Le pervers, le retour

Aucune femme blanche ne garde un sénégalais

Légende urbaine…

Si je suis mexicain et je passe par l’aéroport a Dakar, il y a besoin de visa?

Si tu passes avec un banjo et un sombrero non

Je veux faire partir mes enfants au Sénégal pour souffler un peu

A ce point là ?

Une femme qui n’a pas de culotte dans taxi

Ouh lalala la cochonne le retour

Gros fessiers de portugaises

t’as oublié : poilues…oh lala le vieux cliché pardon aux portugaises moustachues qui lisent mon blog

Grand-mères françaises en chaleur

Eh , Oh ,  on s’arrête là , pas touche aux mémés !

Manger une choucroute à Dakar

C’est possible , route de Ouakam  il y a un petit resto français qui en propose , Hallal ou pas ? That the question !

Ma femmes est sénégalaise et moi blanc le bébé peut il être noir

Question existentielle…  kinder surprise !!

Photo de fer a repasser

Tu m’as prise pour le bon coin ou quoi ?

Yotox pour les moinustiques

Attention un moine croisé avec un moustique c’est très résistant comme bestiole

Arnaquer une femme française au Sénégal pour faire payer des maison pour sa famille

Tout un programme !

Je suis venu de la France j’habite au Sénégal je veux 2 femme pour cette nuit

Exigeant le mec ! il veut tout , tout de suite !!

Résolution pour 20114 

Etre en vie ?

 

 

 

 

Bonne et heureuse année 2014

Par défaut

400_F_56734096_HDeI3mm1CpNFyqmR8INpGFQOT1nn6etE

Chaque année,  les gens se livrent à une tradition  des plus bizarres vers la fin du mois de décembre :

Prendre des bonnes résolutions !!

Avec ces nouvelles bonnes résolutions vient le paquetage d’anciennes vieilles bonnes résolutions non tenues des années précédentes !!

Je fais partie de ces gens là je vous rassure c’est pour ça que je me permets de me moquer !!

Donc me voilà, devant mon ordinateur  prête à lister tout ce que je vais désormais arrêter de faire (comme me goinfrer de chocolats) et au contraire ce que je vais commencer à faire (plus de sport par exemple !)

La première bonne résolution serait déjà de tenir toutes ces résolutions que l’on prend au cours de l’année et qu’on se met à lister juste avant nouvel an, du genre «  promis juré j’arrête de boire en 2014, hic ! »

Je consulte mon petit paquetage de résolution archivées, il y a du régime, il y a du sport, il y a  du « j’arrête de râler », il y a du « je trouve un job », « j’apprends le wolof »…

Je me rend compte que c’est pas si mal en fait, je suis toujours grosse (pas bien), je fais toujours du sport (même si j’en fais un peu moins ces derniers temps), je râle toujours autant (pas bien du tout) , je bosse et je prend des cours de wolof ! Pas mal  du tout quand même  3 sur 5 !!

Et là je me dis que ça sert à rien  tout ça alors cette année j’ai pris une résolution : j’arrête de prendre de bonnes (ou des mauvaises) résolutions !!

Je vais plutôt faire une liste de ce que j’aimerais faire en 2014 et la liste se complètera au fil des jours

Alors voici ma « To do List » cuvée 2014

1)      Aller visiter le phare des Mamelles et y faire un pique nique

2)       Faire du Presse café mon rendez vous commérage du dimanche entre copines après l’aquagym

3)      Acheter un livre par mois à la librairie  des  4 vents (un pour les enfants et un pour moi !!)

4)      M’inscrire au CCF

5)      Manger des sushis une fois par mois

6)      Cuisiner un ceebu jën bu jaga  toute seule en ayant acheté tout ce qu’il faut au marché castor ou tilène

7)      Aller à un concert  de Philipe Monteiro

8)      Aller à Gorée et visiter TOUTE l’île

9)      Siroter un cocktail (sans alcool je précise !)  à l’hôtel Sokhamon au coucher de soleil

10)   Faire des grillades de poisson sur la plage des Mamelles  avec des amis et la famille

11)    Aller à Popenguine

12)   Louer une maison à saly pour les vacances

13)   Fêter notre premier anniversaire de mariage par un weekend romantique  au Lamantin Beach

14)   Retourner à Saint-Louis, encore et encore

15)   Manger au Flamingo avec vue sur le pont Faidherbe illuminé  et cette fois-ci : prendre l’appareil photo !!

16)   Voir les Daara J en concert

17)   Acheter un collier de chez Miswudé voir plusieurs

18)   Aller à la FIDAK, 3 ans que je la rate !!

19)   Économiser pour passer Noel en France (utopie quand tu nous tiens !)

20)   Trouver enfin où acheter des vêtements (et sous-vêtements) à  Dakar (un juste milieu entre le fugg jay et le Sea plaza !

21)   Faire le plein de wax  au marché HLM

22)   Et donc me faire faire plein de jolies robes

23)   Trouver où acheter des perles

24)    Et donc faire mes bijoux moi-même

25)   Changer de couleur de cheveux …ou pas

26)   Devenir bénévole dans une association et aider les enfants

27)   Aller à la réserve de  Bandia

28)   Aller tout en haut du Monument de la Renaissance, juste pour la vue !!

29)   Faire pousser des légumes sur ma terrasse

30)   Conduire plus  dans Dakar

31)   Aller à la piscine plus régulièrement avec les enfants

32)   Trouver d’autres activités à faire à Dakar avec les enfants

33)   Faire du vélo avec les enfants

34)   Louer une maison sur Ngor et y passer le weekend

35)   Aller sur l’Ile aux oiseaux

36)   Faire un « Dakarcitytrip », appareil photo à la main

37)   Trouver un magasin bio pas cher et trouver des produits naturels pour éliminer tous les produits chimiques de notre salle de bain

38)   Rentrer dans une taille de vêtement « normale »pour pouvoir aller m’acheter des fringues chez mango (par petite dose)…en cours!!

39)   Tester chaque mois un nouveau resto en famille ou en amoureux

40)   Aller à un autre fugg jay que celui de Ouakam

41)   Faire une rencontre entre blogueurs /euses du Sénégal

42)   Aller à n’importe quel événement qui se passe dans la résidence de l’ambassadeur des Pays-Bas, juste pour encore rêver  de m’installer dans cette sublime maison !

43)   Découvrir Dakar encore et encore, pour devenir une vraie Dakaroise qui connait tous les bons plans et les bonnes adresses !

44)   Jouer à la LONASE juste pour rire

45)   Aller au Lac Rose et faire du cheval

46)   Aller au Casino pendant Noel et prendre une photo  avec Tigrou

47)   Trouver un père Noel à Dakar et faire une photo avec lui et les enfants

48)   Aller à un festival de musique n’importe lequel mais avec une préférence pour le festival de Jazz de Saint-Louis !

49)   Acheter du poisson aux pécheurs sur la plage juste quand ils reviennent de mer

50)   Faire de Dakar notre chez nous !

Tout est sorti en vrac comme ça , au cours de l’année d’autres idées viendront ,d’autres ne me plairont plus ! Mais l’essentiel de 2014 sera consacré à tout faire pour que le Sénégal devienne encore plus MA maison !!

 Je vous souhaite alors pour 2014 : de la joie, du bonheur, de la tendresse, des bébés, des mariages, du sexe, de la bonne humeur, de la folie, du romantisme, de l’argent , des voyages , des découvertes , et la santé surtout !!

BONNE ET HEUREUSE ANNEE  2014

Fireworks cluster

Les 6 méthodes pour garder ses amis quand on est parti vivre loin de chez soi

Par défaut

Skype-facebook-media-650x251

Quand on me demande ce qui me manque le plus de mon ancienne vie en France, la  deuxième réponse la plus spontanée est souvent la même : les amis. (La première étant la famille cela va de soi !)

Quand on quitte son pays ou même  sa ville natale pour vivre à l’étranger ou à l’autre bout de la France, on laisse tout le monde derrière soi, la famille c’est certain mais aussi les amis.

Une fois arrivés dans son pays ou ville  d’adoption, on essaye de cultiver les liens qu’on a avec ses amis restés en France, mais le dicton ne ment pas : « loin des yeux, loin du cœur »

La vie  reprend le dessus, le quotidien ne nous permet pas de garder autant contact qu’on le souhaiterait, se parler tous les jours !

Alors comment faire pour garder ses amis  quand ont vit loin de chez soi??

1) Bien sûr il y a facebook, “Bon anniversaire”, « Super ta photo ». Les statuts Facebook sont vite rédigés, sans trop d’intensité émotive, en dépit de la surabondance de ponctuation et de smileys. Facebook permet tout de même de garder un certain lien, et parfois même d’en recréer.

2) Il y a l’email aussi, Attention, pas l’email collectif – crime de lèse-amitié. Je parle de l’email écrit comme une lettre à l’ancienne, le papier à lettres petites étoiles  en moins. Cet email rédigé patiemment et avec amour, qui nous fait marrer rien qu’en l’écrivant. L’email est une valeur sûre. En version email court il remplace le texto, la réactivité en moins !!

J’avoue j’en écris  de moins en moins, d’ailleurs Solène si tu passes par là je m’excuse du plus profond de mon être je te réponds au plus vite !

3) Il y a la méthode skype aussi programmée à l’avance, et en tenant compte du décalage horaire, elle  peut être assez éprouvante émotionnellement parlant. Le moment venu, je me dépêche de tout allumer, j’appelle fébrilement et la vidéo se lance, laissant apparaitre des visages vus du dessus – c’est rarement flatteur. Je rectifie tant bien que mal devant la caméra, je souris, on se dit bonjour environ 5 fois, et je me mets à parler super fort, en articulant étrangement. “Tu me vois ? Tu m’entends”. C’est pareil de l’autre côté de l’écran, et le phénomène s’aggrave avec toute personne de plus de 55 ans (pardon mémé !). Parfois la caméra se fige, et laisse à l’écran une image trollesque de la personne. Bref, environ 10 minutes sont toujours perdues à chaque début de conversation et si tu multiplies ce temps par le nombre de personnes que tu aimerais voir sur skype par semaine  tu arrives facilement  à une bonne dizaine d’heures. Alors  au final tu ne réserves que ces cessions à la famille.

4)Il y a la méthode carte postale ou  lettre, j’adore écrire (au cas où vous ne l’auriez pas remarqué !) pourtant  c’est cette méthode que j’utilise le moins, flemme d’aller à la  poste ou de trouver la carte postale idéale ?? Une des résolutions 2014 est de m’y mettre !

5) Il y a aussi le chat, mieux que le statut facebook !Sortez les smileys, le franglais et les lol , mdr, xpdtr et j’en passe, le chat est super trop cool. Il a l’avantage de donner l’illusion de la présence par son côté décontracté et les conversations à rallonge à coup de « et hier j’ai mangé du poisson grillé à midi » ou « attends je ne peux pas te parler, mon patron me demande un truc ».

6)Il y a aussi la méthode commando utopiste qui consisterait  à se dire , elles/ils me manquent trop hop je saute dans un avion et je débarque.

Ça n’est hélas pas encore prévu, ce n’est pas l’envie qui manque, plutôt le temps et l’argent…euh surtout l’argent !!

Cultiver l’amour ou l’amitié n’est pas chose facile  et à distance la tâche se complique.

Je me rends compte en voyant le statut « en couple » de  ma meilleure amie, que je ne suis  même pas au courant de cette nouvelle relation, je pense avec tristesse que je  ne suivrais pas la grossesse  naissante de ma  sœur de cœur. J’aurais bien voulu les prendre avec dans mes valises, mes amies si chères à mon cœur.

Mais l’important dans tout ça c’est d’avoir des réactions en direct, une fois de temps en temps, même si ce n’est qu’une fois par an ! Tous les trucs en temps réel sont mieux à mon goût : le chat, le coup de fil, le Skype avec vidéo et enfin, la crème de la crème : la visite ! Faut pas désespérer, parfois on n’a pas de contacts avec certains amis pendant des plombes, et quand on se revoit, ça repart au quart de tour.

Je sais qu’à chaque retour en France on reprend là où on s’était arrêtées comme si c’était hier que l’on s’était quittées, mais je sais aussi que ce que l’on partage à présent c’est le passé .Nos fous rires sont liés à nos souvenirs.

Nos enfants ne se connaissent pas vraiment, alors que j’aurais aimé qu’ils grandissent ensemble comme des cousins. Qu’elles soient les tatas de mes enfants, que je puisse gâter et câliner les leurs.

La distance brise une amitié peu à peu, j’en suis convaincue !

Et vous avez-vous une méthode, une recette secrète pour que loin des yeux reste près du cœur ?

PS : se faire des amis à l’étranger  sera l’objet d’un autre article ! il faisait suite à ce  texte mais comme je suis un peu, légèrement trop bavarde , il faisait 4 pages !!

WonderToubab …

Par défaut

 

l-6158Cela fait un peu plus de deux ans que nous vivons à Dakar, je suis passée par des moments où je détestais cette ville, son bruit, son anarchie circulatoire, son ambiance, sa saleté, son odeur ! J’étais dans une phase de rejet que je dirigeais contre cette ville alors  que j’avais juste l’impression d’avoir été arrachée (de mon plein grès, gné ??) à une vie que j’aimais .Nous venions  tout juste de trouver notre petit nid douillet, lumineux, spacieux, agréable à vivre avec jardin et terrasse, à moins d’un kilomètres de mes grand-mères adorées. Mon ainé s’était écrié en visitant l’appartement  pour la première fois  que c’était le paradis en courant dans toutes les pièces.On avait tout repeint,concocté une petite chambre si « choupinette » pour notre  numéro 2.

Ce fut un déchirement de le regarder se vider à mesure que les cartons remplissaient  notre container et ça ce n’est que le détail matériel,  je ne vous parle même pas de tout ce que l’on ressent lorsque l’on quitte sa famille.

Bref à mon arrivée au Sénégal j’aurais dû prendre une grande inspiration et m’auto encourager en me disant « allez ma grande, ta vie est ici maintenant et…. Tu vas kiffer grave !! »

Au lieu de ça je me suis enfermée dans ce cercle vicieux qui consiste à partir du postulat  que RIEN, mais RIEN du TOUT, JAMAIS, JAMAIS, JAMAIS ne va me plaire !

Mal partie pour construire une vie, vous allez me dire ! Et vous avez raison !

Heureusement depuis cette période sombre je me suis reprise en main et j’ai enlevé ce filtre (ou ces œillères) qui m’empêchaient de voir la vie telle qu’elle est ici !

Je comparais la façon dont j’étais arrivée au pays de la Teranga  à un saut en parachute … sans le parachute !

Et puis l’arrivée de notre bébé surprise n’avait fait que compliquer les choses malgré l’immense joie que cela nous a apportée. J’étais en quelque sorte  coincée (essaye de sortir  quand il fait 55°C à l’ombre avec un bébé de 14 mois , un nouveau-né et un « prépréado » qui se prend pour grincheux des 7 nains),  comme une pseudo princesse en haut de sa tour (ou son appart du 4ème étage) qui attendait  d’être délivrée par son beau prince charmant.

Seulement le problème c’est que  moi le  prince charmant, figurez-vous que je l’avais déjà trouvé et il vivait  avec moi dans ma tour dont il s’échappait (la chance !) chaque jour pour faire son dur labeur!

Finalement c’est la fée boulot qui s’est pointée (non sans mal j’avoue) et je fus libérée et… j’eu beaucoup d’enfants… ah non ça c’est déjà fait !!

Donc la fée boulot a toqué à la porte de mon donjon et depuis chaque jour, une toute nouvelle routine s’est installée avec l’organisation qui va avec… digne d’une caserne  militaire.

Lever à 6h, préparer pti déj, réveiller enfant N°1 , le bousculer un peu pour qu’il sorte sa tête de ses fesses ( je suis polie ) et qu’il la remette sur son cou avant de partir à l’école, sac check, gouter check,dents check, réveil du mari , bisous et bonne journée  à enfant N°1, prendre petit déj avec mari, douche si enfant N°2 et 3 ne sont pas encore réveillés , sinon freestyle total , doucher enfant N°2, l’habiller , lui mettre sa petite blouse ,faire des câlins à enfant N°3  qui est littéralement scotchée à ma jambe, déléguer la préparation des biberons à mari (ou la douche selon l’envie et la disponibilité technique de chacun qui dépend du degré de scotchage d’enfant N°3), enfin prendre sa douche et se laver les dents en même temps (gain de temps) , s’habiller , se maquiller  tout en répondant aux innombrables « mais pourquoi » de l’enfant n°2 ou les « mékéssecé » de l’enfant N°3, sac check , dent check, gouter check, arrivée de la nounou ,  bisous à enfant N°3 ,retenir une petite larme car c’est la première fois en presque 3 ans que je laisse les petits,prendre le repas de midi,mon sac , mes dossiers, enfant N°2 , sauter dans la voiture direction l’école,déposer le petit  paquet alias enfant N°2 et maa ngi dem boulot  en affrontant les embouteillage (heureusement ce n’est pas moi qui  conduit)!!

Ouf , parfois je suis presque obligée de m’arrêter trois secondes  pour vérifier  que j’oublie pas de respirer !

Je suis sur les rotules parfois et manquerais presque de m’endormir sur la banquette arrière du taxi  en rentrant à la maison , mais ce n’est que du bonheur…ne pas parler QUE de couches , biberons, fesses irritées et zizi qui gratte, rester toute une journée avec la même tenue sans qu’elle soit maculée de tâches , faire travailler son cerveau qui était en veille quand même depuis un moment, avoir une vie sociale, voir des gens …dire bonjour.

Et puis rentrer, les retrouver ENFIN  , les laisser me sauter dessus, me  couvrir de tâches , on s’en fout la machine lave comme disait ma grand-mère. Faire le plein d’amour, de bisous de câlins pour mieux affronter la journée du lendemain sans eux.

Je me sens un peu comme une WONDERTOUBAB, je me sens capable de tout gérer, boulot , entreprise du mari, mari , enfants , cours de wolof , régime , sport et bien plus encore!!

 

Dakar by job c’est nekh !! malgré embouteillages , bousculades et stress de la ville!!

Ps: mes enfants ont un prénom je te rassure , mais comme ils sont classés top secret  et que je tenais à t’épargner les surnoms ridicules dont je les affuble , la numérotation m’a parue la plus appropriée!!

Ne me dites JAMAIS que je n’aime pas le Sénégal !!!!

Par défaut

 P1010827

Souvent on m’a reproché et encore récemment de ne dépeindre que les mauvais côtés de la vie au Sénégal, en somme de ne faire que critiquer le pays qui m’a gentiment accueillie et de n’en voir que les côtés négatifs.

J’avoue  que cela  peut être vrai par moment, car je regarde le Sénégal avec un œil « neuf » ou tout du moins un œil pas habitué à certaines situations ! Je vois peut être la paille dans l’œil du voisin (le Sénégal) mais pas la poutre dans le mien (la France)  pourrais t’on me dire ?

Je pense que c’est juste que ce qui me saute aux yeux et qui m’horripile parfois, les habitants du pays n’y font certainement plus attention. (Et en même ma réputation de râleuse en tant que française qui se respecte, me précède !!)

On ne vit pas dans un monde de bisounours et je l’ai souvent dit dans mes nombreux coups de gueule,!

Pendant que le pays était en pleine crise lors des élections présidentielles de 2012 et que je craignais pour mon propre avenir et celui des miens, je n’allais pas te faire un article  te racontant à quel point « oh c’est génial de vivre au Sénégal !»

Quand récemment une pénurie d’eau est venue assoiffer tout Dakar et que moi-même je me demandais si le lendemain j’aurais de l’eau pour laver mes enfants ou si on allait trouver de la Kirène pour étancher notre soif, je n’allais pas te narrer mes aventures à la piscine du Club Med et  te vanter les mérites d’habiter dans un pays où le  soleil brille  toute l’année !

Quand dehors je croise des Talibés, ou des femmes mendiant sur leur chaise roulante avec leur bébé au dos, je ne vais pas ensuite te parler  de la mer si jolie, des mangues si juteuses, des grillades de poissons qu’on peut se faire sur la plage et qui ne coûtent quasiment rien !

Quand je reçois plusieurs mails dont un du Consulat qui m’informe qu’il faut être vigilante car de nombreuses agressions ont lieu ces derniers temps et particulièrement d’après eux dans le quartier où j’habite, je ne vais pas te faire les louanges de mon quartier si animé et si agréable à vivre, ni de la légendaire Teranga !

Quand j’entends aux infos qu’à cause de la négligence et de la nonchalance régnant ici  des immeubles s’effondrent (et ça je l’ai vu de mes propres yeux ICI ) et des Daaras brûlent faisant de nombreuses victimes (des enfants, bon sang!!), je ne vais pas faire comme si rien ne se passait, je ne vais pas fermer les yeux et penser à mon prochain article et rire toute seule du dernier jeu de mot à la con qui m’a traversé l’esprit ! Non !

On m’a dit qu’avant j’étais drôle et que maintenant je ne le suis plus, peut- être, mais c’est la société qui veut ça …pas la société sénégalaise en particulier, non !  J’ai perdu de mon optimisme parce que je vois que la planète sur laquelle on a fait naître nos enfants est à la dérive ! J’en avais conscience avant, je ne suis pas née de la dernière pluie, je ne suis pas naïve non plus, mais je pense que ça me pèse et m’inquiète de plus en plus !

Quand mes enfants sont malades et que je ne trouve aucun médecin car on est un lendemain de fête (ça arrive aussi en France !)  Et que je me retrouve dans un hôpital miteux, avec des heures et des heures de files d’attente, avec une centaine d’enfants  malades qui  regardent tous dans le vide, amorphes !  Que l’hôpital est sale et  que tout les patients peu importe ce qu’ils ont ,sont tous dans la même pièce , de minuscules  bébés avec des cathéters pour les soins enfoncés dans leurs petits crânes , à côté d’autres enfants sous oxygène et qu’il y a un sacré danger que tout ces enfants là , y compris les miens  ressortent  encore plus malades qu’ils n’y sont entrés à cause d’infections nosocomiales en tout genre , je ne vais certainement pas te dire que c’est génial , que le Sénégal est un pays avec un super système médical !!

Non j’en sors bouleversée , j’en sors inquiète avec mon cœur de maman qui a peur !

Quand je vois  après avoir poussé un cri du cœur sur ma page facebook   que certaines personnes me disent de rentrer chez moi si je ne suis pas contente , et que ces même personnes pensent que je dénigre leur pays , et bien ça me détruit , car c’est loin  d’être le cas !

J’aimerais tout les jours te parler du Sénégal  riche de sa culture,  et surtout de sa diversité  culturelle , riche de sa chaleur humaine, de cette fameuse Teranga  , de la gentillesse de son peuple … j’aimerais te compter à quel point  ses paysages , sa nature m’a coupé le souffle, à quel point sa capitale  cernée par la mer  est enivrante, surprenante  , qu’il me  suffit de regarder le coucher de soleil faire briller de mille feu l’océan pour être regonflée à bloc   !

Alors oui, il fait beau, il fait chaud, le soleil brille, oublié la grisaille ! Il a la mer, la vie y est plus douce, moins stressante, les gens sont toujours heureux, chaleureux, ouverts d’esprits, compréhensifs, accueillant, bienveillant… ça ressemble à une pub pour promouvoir le tourisme  çà  !!

Mais malheureusement  il y a d’autres réalités comme partout en ce bas monde!!

Le Sénégal est un beau pays, j’aime le Sénégal, c’est le pays de mon mari  et j’aime le Sénégal qui est en lui, j’aime  ce dont il rêve  pour son pays, j’aime sa façon de parler en ponctuant les phrases de  petits mot en wolof , j’aime sa « sénégalitude » !

C’est le pays de mes enfants, et je suis heureuse de les élever ici, de les entendre balbutier leurs premiers mots de wolof, d’entendre ma fille  de 17 mois « chanter » l’appel à la prière !

J’aime entendre mon fils de deux ans et demi  voir son repas arriver sur la  table et me gratifier d’un « diadieuf waye », et l’entendre dire tout bas Bismillah avant de le commencer !

J’aime à  ne pas avoir à m’inquiéter de leur éducation religieuse, qu’ils puissent choisir  leur voix  et qu’on les respecte pour ce choix ! J’aime voir à quel point  les communautés religieuses cohabitent en paix (et ce n’est pas de l’utopie , c’est la réalité !) , j’aime recevoir du ngalakh à la fin du Carême  et partager mon mouton de la Tabaski !

C’est devenu mon pays et je l’aime  aujourd’hui autant que je le détesterai demain, cette relation haine /amour est saine !

J’ai cette même relation  avec la France mon pays d’origine !

Ne pas aimer le Sénégal ce serait se foutre de tout ce qu’il s’y passe  , vivre comme une expat  avec  ses « servants » , et prendre les gens de haut  , ne pas se mélanger au peuple, aux locaux … ne pas aimer le Sénégal ce serait n’être que de passage et fermer les yeux  jusqu’à ce que je parte d’ici …ne pas aimer le Sénégal ce serait publier des articles drôles sur les cafards , la circulation , les mouches et autres futilités sans jamais aborder la vraie vie !

Si je décide de parler de ce qui ne va pas ce n’est pas de la critique facile, c’est un constat ! et même si je n’ai pas de solutions pour  faire avancer certaines choses (bien que j’y réfléchisse constamment !), en parler c’est déjà ne pas se voiler la face , ne pas faire l’autruche  et si ça peut faire réagir ne serait-ce qu’une personne …ce sera déjà  gagné  pour moi !!

 Alors ne me dites jamais que je n’aime pas le Sénégal !!

 

PS: si vous avez aimé cet article , n’hésitez pas à la partager!!

La Gnétise humaine!

Par défaut

Petit rappel , au cas où vous auriez oublié le principe de cette rubrique. Les phrases en gras sont les requêtes tapées sur les moteurs de recherches pour accéder à mon blog , en dessous je m’amuse à les commenter, car je trouve ça plutôt rigolo parfois !! donc voici un florilège des plus drôles!

images

Beauoup de moistiques dans l coin ann mariste a dakar

Les moistiques c’est pire que les moustiques, surtout quand il y en a beauoup !!

Je veux lego senegalais avec drapo

Ici on a le légoss mais pas de légo sénégalais , si tu veux tu prends un vert un jaune un rouge et tu dessine une étoile dessus !!

Animal gecko du senegal unk

J’en ai un qui est rentré DANS mon canapé , ou 1) il est mort étouffé dedans , ou 2) il en est ressorti et là il se balade chez moi aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah

 Je suis français, ma femme est française, mon fils est français mais moi je suis  né a l’étranger mais j’ai un passeport français est ce que j’ai besoin d’un visa français pour rentrer en France

C’est Françaisement compliqué  ton truc !!

Cherche femme dans fecebouk métisse au Sénegal

Fessebook tu voulais dire, hein ?? Lapsus révélateur

 Photos des insectes qu’il y’a à Dakar

Quand j’en vois, vu la taille qu’ils ont, je prends mes jambes à mon cou et je me casse !!

Est-ce que le weekend end on aura de  l’eau a Dakar

Seul Dieu la SDE le sait !

Tee shirt avec marqué « gné »

Ah tiens j’y avais pas pensé, merci pour l’idée  de business!

Livre d’une femme blanche marié à un senegalais

Bientôt, bientôt InchAllah !!

Les sénégalaises qui ont un cancer de peau lié à la dépigmentation du 31 juillet 2013

C’est bien connu le cancer du 31 juillet 2013 est le plus dangereux !!

Mensonges des hommes sénégalais aux femmes toubab

Petite rectification : mensonges des hommes sénégalais aux femmes toubab ->ah voilà là c’est mieux !

Peau noire a Dakar

Hum hum difficile à trouver  hum hum !!

Souhaiter une wolof

C’est une nouvelle fête  la wolof party ou bien ?

Laisse mouton courir tabaski viendra

Malheureusement le mouton  ne court  plus …du TOUT ..snif !

Préjugés sur les chinois

Ils ont des petites … euh pardon de petits yeux

Personnalité cheveux courts grisonnant piercing oreille droite

Mais qui c’est ce personnage ? des idées en commentaire ???

 Y a des françaises qui accouchent à Dakar ?

Oui moi et pas que !

Je rêve de quitter mon village pour vivre en plein centre de Thionville 

Je ne te juge pas, hein te fâches pas mais tu fais des rêves bizarres quand même

Les annonces des filles blanches qui cherchent a faire des enfant métisses

Pauvres filles,  faire un enfant c’est pas comme commander à la Redoute !!

 

Deweneti !!

Par défaut

1375170_10151923095188944_1435183257_n

Oui je sais , je suis un peu en avance  pour vous le souhaiter si on considère que j’habite au Sénégal , mais aussi un peu en retard car les ivoiriens ont fêté l’Aïd El Kébir  hier! Mais mon côté français , ponctuel, toussa toussa (non je tousse pas , c’est du  language facebookiens!) , fait que je suis pile à l’heure pour le souhaiter à mes compatriotes , et à tout ceux qui le fêtent aujourd’hui !

Alors faisons groupir … AID MOUBARAK à tout le monde que vous le fêtiez  aujourd’hui que ce soit déjà fait ou que la fête soit demain !!

Pour moi c’est la troisième Tabaski  que je passe au Sénégal , je t’avais parlé de ma première Tabaski avec  tout les préparatifs  ICI  et la fête  ICI , de la deuxième  avec l’effervescence que ce la provoque chez la gente féminine ICI !

Comme cette fête est un éternelle recommencement , on se fait beau , on tue le mouton , on le  grille  , on mange , on mange on mange , on mange et on mange encore!!  aie mon estomac…je ne vais pas te raconter en long en large et en travers notre programme de demain !

Faut juste que je te dise que je suis assez fière de moi car j’ai moi même dessiné mon ensemble taille basse, que je me suis débrouillée toute seule avec les tenues des enfants , et qu’on sera donc tous magnifiquement magnifiques demain !!  Ce sera un moment agréable passé en famille , à rire , regarder de vieilles photos peut -être ! un moment convivial  comme je les aime !

il ne me reste plus qu’à vous souhaiter cette fois-ci en wolof une bonne fête :

Dewenati!!! Baal leen ma akh! Na ñu Yallah boole baa

Et pour le fun voici  quelques photos de moutons qui m’ont bien fait marrer!

images images (2) images (1) Cochon-et-mouton aid el-kebir Timoulay hotel spa agadir 3010815763_1_3_LyjRJuqj 307172299_small 516929mouton8 téléchargement téléchargement (1) mouton

5c5e4adf

PS:Ah et si tu veux la recette du Ngalakh , c’est par ICI que ça se passe 

Flashback

Par défaut

P1010796

Hier j’ai assisté à un déménagement,  ce n’était pas le mien, mais presque, c’est comme si je faisais  un voyage dans le passé  juste au moment où notre container s’est posé devant notre porte !

Des amis ont emménagés  tout près de chez nous, comme nous ils sont arrivés fin aout, comme nous ils ont reçus leur contenair juste avant la Tabaski !! Un petit air de déjà vu !

Flashback

Il  y a toujours le même vieux gardien noir bleu de nuit qui à part dormir ne garde pas grand-chose en fait mais qui est toujours là à donner des ordres, ça n’a pas changé !

Flashback

Presque la même équipe de choc a été montée pour s’occuper de décharger cette grosse boite en métal contenant toute leur vie ou presque ! Comme il y a deux ans il y avait un homme assez âgé qui au fur et à mesure des  aller- retour essayait de cacher que l’âge se faisait sentir, il y avait quelques gardiens, quelques maçons des chantiers aux alentours et un baye fall, joyeux, excentrique, souriant de toute sa dentition brunâtre ! C’est comme si je vivais un remake de ce jour où euphorique je réceptionnais  toutes nos affaires à l’entrée de notre nouveau chez nous.

J’étais toute seule dans l’entrée de leur appartement  attendant les hommes chargés de monter leurs affaires au dernier étage de l’immeuble, assise là  à la même place qu’il y a deux ans au dernier étage  de notre immeuble !

Je leur ai indiqué où mettre les affaires en faisant des gestes  et je me suis bien gardée de donner du « à gauche » et « à droite » comme il y a deux ans où je m’étais  vite rendu compte qu’ils ne connaissaient pas le sens de ces deux mots, je suis rôdée maintenant !

Flashback

J’étais assise là à regarder cet appart encore vide se remplir de cartons, de meubles démontés  et je me revoyais  il y a deux ans regardant toute ma vie défiler dans des cartons.

Je me suis souvenue de cette joie immense de retrouver chaque chose, d’ouvrir un carton et de sentir l’odeur de chez moi et même l’odeur de chez ma grand-mère dans certains cartons ! Et j’ai vu mon amie faire la même chose, j’ai vu son visage s’illuminer en ouvrant une boite, ça y est elle est chez elle !

Pour moi ça a pris plus de temps, il m’a fallu deux ans mais aujourd’hui j’ai réalisé en rentrant dans mon appartement rempli de ces meubles que j’aime, de ces souvenirs accumulés en France et de ceux construits ici que ça y est je suis chez moi !

J’ai envie de changer la déco, de peindre les murs, de prendre un nouveau départ, je ne suis plus tournée vers le passé!

Toutes ces choses matérielles auxquelles je me raccrochais, ce petit bout de France acheminé il y a deux  ans dans un 20 pied, toute ma vie transportée dans une boite en métal, tout ça n’a plus autant d’importance !

Même si parfois je me dis les mauvais jours que Dakar m’a changée, qu’elle m’a fait perdre mon enthousiasme et  ma joie de vivre par moment …je crois qu’il en aurait été de même pour Toronto, Rome ou Mexico !

 le chez-soi c'est en SOI qu'il faut le trouver, et je l'ai enfin compris !