Archives de Tag: tenues tabaski

Tabaski number 4

Par défaut

tabaski

Vous connaissiez Mambo number 5, et bien pour nous c’est Tabaski number 4!

4 ans , 4 fêtes ….

les Tabaski se suivent et ne se ressemblent pas , mais elles ont un dénominateur commun : le stress, l’effervescence!

Courir acheter des tissus dans des marchés bondés , trouver quel modèle allez-vous faire  pour vous , mini vous (aka la petite princesse , le mari , les mini-lui , trouver le tailleur , harceler le tailleur  ,trouvez le bon mouton pas trop cher mais bien en chair (mission impossible) etc…

il est presque minuit et la Tabaski c’est demain , à l’heure où je vous parle , je ne sais plus comment je m’appelle, j’ai passé ma journée chez le coiffeur avec toute la smala, tresse plaquées pour la princesse , coupe Davala pour les ptit mecs (qui ressemblent à des minis Neymar ) et rien pour moi !! pas le temps , de toute façon le musoor fera l’affaire! et puis entre nous je vous avoue que me torturer le cuir chevelu n’est pas mon sport favori!

Côté garde robe: Les tenues sont presque prêtes ,les babouches en rang dans le couloir ,mais il reste la robe de ma fille qui est coincée chez le tailleur qui ne me répond plus ! aaaaaaaaaaaaaaaaaah! pas grave j’ai un plan B ! C’est pas faute de l’avoir harcelé , je crois que je n’ai pas encore la bonne technique , j’ai toujours une tenue qui traîne comme ça , l’histoire se répète indéfiniment .

Cette année encore, le jour de la Korité , je menaçais le tailleur en m’asseyant en face de sa machine à coudre jusqu’à ce qu’ il ait fini!

Ce n’est pas faute de répéter après chaque fête à qui veut l’entendre ,que l’année prochaine on ne m’y prendra  plus, je ferais tout faire à l’avance !! mais bien sur on y croit tous !! même si je suis devenue une experte en tissu, il y a encore du boulot côté logistique.

Côté nourriture:j’ai passé ma soirée dans les oignons , les pommes de terre sont découpées , il ne faut surtout pas oublier les sacro-saintes frites de mon fils , la marinade , la sauce aux oignons , la vinaigrette, n’attendent que le sacrifice du mouton pour entrer dans la danse.

alors voilà c’est notre 4ème fête , la première nous n’étions que 4 et ne savions même pas que quelqu’un allait nous rejoindre.

Demain on se fera l beaux tous les 5 dans nos bazins qui brillent, nous iront prier, on sacrifiera le mouton (que j’entend d’ailleurs bêler en bas de l’immeuble …il sent la fin) on partagera un bon repas , on fera notre traditionnelle photos de Tabaski.

Nous passerons une bonne journée entourée de la famille et nous aurons le plaisir de faire découvrir la fête à quelques amis , c’est ça l’esprit Tabaski.

Lundi les rues de Dakar seront vides , puis la vie reprendra son court , jusqu’à la prochaine montée d’adrénaline , jusqu’à ce que les rues soient à nouveau envahies de moutons, jusqu’à ce que la prochaine fête soit dans toutes les têtes !

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une bonne fête de Tabaski:

Dewenati!!! Baal leen ma akh! Yallah na ñu Yallah boole baa

Tabaski fever

Par défaut

 

 

 

A l’approche de la Tabaski  comme toute sénégalaise qui se respecte (oui oui je suis sénégalaise maintenant déeg na  wolof bu bax a bax !!), je me  suis mise en quête  de la tenue ou plutôt des tenues pour le jour J

Des ?

Oui ce jour là (et selon tes moyens) tu porteras une tenue légère, composée d’un faux boubou en voile et d’un pagne le matin  puis un ensemble en bazin   l’après-midi pour recevoir les gens et on m’a même parlé de la tenue du lendemain, un ensemble en wax par exemple.

Mais comment vais –je faire, c’est quoi tout ces tissus ? Ou vais-je les acheter ? À quel prix ? Vais-je me faire arnaquer ?

Avant pour les fêtes en France il me suffisait de me rendre au Kiabi du coin, beaucoup plus facile !!

Réfléchissons : le plus simple serait de passer par ma belle -mère, ou ma belle sœur, mais j’ai ma petite fierté. Cette petite voix dans ma tête qui veut leur montrer  que je me suis super bien adaptée ici et que je maitrise tout les rouages de la  société sénégalaise ou du moins les secrets de beauté des sénégalaises si élégantes !

Alors Googelisons : c’est quoi du bazin ? ah bon  il y en a du riche ? Mais comment le reconnait-on ? Et puis c’est quoi toutes ces sortes de tenues ? Marinière, grand boubou, taille basse et j’en passe. Il me faut clairement de l’aide.

Et il me faut un tailleur, un bon. Mais il y en a partout, à tous les coins de rue.  Bon que fais-je ? Je rentre dans n’importe quelle petite baraque et puis tant pis si j’ai l’air d’un clown car j’ai choisi le mauvais tailleur, on fera mieux l’année prochaine !

Je suis perdue et je veux tellement me débrouiller toute seule comme une grande ! Finalement je reçois un tissus en cadeau, puis deux  du coup plus besoin d’aller chercher désespérément du bazin riche, ouf !

Reste le problème du tailleur, finalement je trouve quelqu’un qui me parle d’un tailleur à deux pas de chez moi, petite ruelle ensablée, petite baraque en bois, Ibrahima et LE tailleur des Toubabs, enfin il l’était à ses heures de gloire me dit-il, juste avant que le courant ne coupe !! Je lui confie donc mes tissus, nous prenons les mesures à la lampe de poche et c’est parti pour ma première tenue sénégalaise confectionnée sans l’aide de « quasi » personne ! Bien sur j’aurais pu aller chez Massai couture ou dans je ne sais quel autre boutique de confection du Sea Plaza pour me faire faire mes ensembles mais  nous n’avons pas les même valeurs (c’est hors de prix) .Rien de tel alors  que le petit tailleur du coin je fais ma maligne car ce matin j’ai découvert ma première tenue et franchement, il assure Ibrahima !

Bon tout çà n’a rien de compliqué  alors ? Et bien si car maintenant il  me faut les bijoux, en toc  bien évidemment, j’en aurais en or quand je serais une grande dame.

Il y a aussi  les chaussures assorties celles qui ont des talons de 12 cm et que tu te demandes comment ces demoiselles  si élégantes font pour marcher avec  dans Ouakam et enfin la petite pochette dans laquelle tu mettras ton portable et ton maquillage (ce qui est quand même plus glamour que le sac à langer que je me trimballe depuis presque 2 ans.

Mais où aller pour trouver tout ces trésors avec des couleurs bien définies ? Avec tous ces marchés !à ce qu’il parait chacun à sa spécialité en plus, çà serait ballot d’aller à Tilène pour chercher des bijoux, quoi qu’on trouve tout, partout et  n’importe où à Dakar et j’avoue que çà me plait.Bon en même tant que je sais que ce n’est pas à Soumbédioune que je dois aller c’est déjà à moitié gagné.

On se contentera du marché du jeudi de mon quartier pour ma première Tabaski fever  et de la petite boutique du coin qui a ouvert il y a quelque temps  et qui vend de magnifiques chaussures, reste plus qu’à wakhale tout çà et là je  t’avoue  que suis devenue une pro en 14 mois.

Mais mine de rien çà en fait un budget tout çà, pour l’année prochaine je commence à économiser, dès maintenant !

Donc résumons : tenues check, bijoux en toc check, chaussures check, pochette assortie à la tenue check ….. aaaaaaaaaaah mais quelle coiffure vais-je faire ?

C’est difficile d’être élégante façon sénégalaise alors un grand respect mesdames !! et surtout bonne fête de Tabaski ….fever